×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

HOTELS
Dossier franchise

FRANTOUR

Filiale du groupe SCETA (société holding, elle même filiale de la SNCF), Frantour n'en est pas à son premier galop d'essai dans le secteur hôtelier. Propriétaire et gestionnaire de 3.140 chambres dont plus de 1.700 à Paris (soit 15 hôtels), la chaîne française a en effet fait ses preuves au cours des dernières années attisant l'appétit de ses principaux concurrents. Ils sont quelques-uns d'ailleurs à s'intéresser de très près à ce réseau. Reste qu'il y a quatre ans, la chaîne a choisi de se lancer dans la concession de marque afin de renforcer elle-même son maillage national et également international. De part son histoire et ses relations avec la Société Nationale des Chemins de Fer, elle suit tout naturellement comme son ombre le développement du TGV et les demandes de sa branche tour-opérateur. La chaîne 2 et 3 étoiles essaime ainsi pas à pas son enseigne dans des villes françaises telles Marseille, Grenoble, Lourdes, Lyon, Poitiers, Strasbourg, Saint-Malo... Figurent également dans sa ligne de mire de grandes métropoles étrangères telles Londres, Barcelone, Venise, Madrid, Bruxelles.

Principaux critères de recrutement
Frantour se définit comme étant la chaîne «anti-chaîne». Autrement dit, les dirigeants du réseau sont à la recherche d'établissements non standardisés mais cultivant leur personnalité. Néanmoins, ne porte pas l'enseigne qui veut ! Frantour n'accueille en effet que des unités 2 et 3 étoiles, neuves ou rénovées, situées au coeur des villes, disposant au minimum de 40 chambres. A noter que les salles de séminaires et de restaurants ne sont pas indispensables. En revanche, la salle des petits- déjeuners doit pouvoir accueillir au minimum 1/3 de la capacité totale de l'hôtel en même temps. D'une superficie minimum de 15 m2, les chambres doivent toutes offrir une salle de bains avec wc ainsi que différents équipements tels le téléphone, la télévision couleur, le réveil automatique, une table de travail...
Frantour ne transige guère plus concernant l'accueil. Celui-ci devant être assuré 24 heures sur 24 par un personnel parlant au moins 2 langues. Sans compter qu'avant 7 heures du matin, les hôteliers du réseau doivent être capables de garantir à leurs hôtes une collation chaude. Les hôtels, majoritairement indépendants, ne peuvent adhérer dans le même temps à d'autres groupements.

Durée du contrat
En général 5 ans. Possibilité de sortie avant la fin du contrat avec bien entendu acquittement de pénalités.

Formation
La chaîne propose des stages gratuits de formation du personnel dans des établissements Frantour.

Politique tarifaire
- Pas de politique tarifaire prédéfinie. Chaque hôtel doit toutefois s'engager à étudier avec la direction Frantour le positionnement de ses prix affichés afin de rester bien placé sur le marché et présenter des tarifs cohérents par rapport à ceux pratiqués par les autres unités de la chaîne. Sur la base de ces tarifs affichés, l'hôtel s'engage à respecter le principe d'une grille de dégressivité établie par la chaîne selon un croisement : jour de la semaine/origines clientèles (agences de voyages, carte de fidélité Frantour (10% chambre/petit-déjeuner), sociétés, tour-opérateurs...)
- Gratuité pour les enfants jusqu'à 4 ans. 50% sur chambre/petit-déjeuner pour enfants moins de 12 ans partageant la chambre des parents.

Principaux services
- Une centrale de réservations hôtelière pour la clientèle en direct (forfait à la réservation).
- Un service télématique 3615 Frantour.
- Un site Internet via le serveur Hotelworld avec possibilité de réserver, et bientôt un frantour.com.
- La vente prioritaire des hôtels du réseau via les structures commerciales Frantour : les voyagistes en France et en Europe (580.000 clients par an), les départements, groupes et séminaires, les 86 agences de voyages Frantour présentes dans l'Hexagone, les démarcheurs entreprises.
- Le produit Train + Hôtel est présent sur le GDS «Socrate».
- Une présentation privilégiée dans les brochures des voyagistes Frantour, soit plus de 5 millions de documents distribués dans les gares et agences de voyages d'Europe.
- Un guide en français et anglais tiré à 200.000 exemplaires.
- Une campagne de publicité annuelle (budget 1 MF).
- Une participation aux principaux salons du tourisme nationaux et internationaux : Mitcar, Rendez-Vous Paris IDF, Grand Sud, Forum Rail Evasion-Découverte, Réunir, Expo-Congrès, WTM, BIT et divers workshop avec Maison de la France.
- Une centrale de référencement (optionnel).
- Une bourse d'échange de personnel avec les autres membres du réseau.
- Un système informatique de gestion (optionnel et payant).
- Un bulletin d'information.
- Un service de presse intégré.

Contact franchise & développement
Pascal Turgis
7, place Pablo Neruda
92532 Levallois-Perret

Tél. : 01.45.19.12.12.

Où en est le réseau aujourd'hui ?

* Date de création : 1954 avec l'ouverture d'un premier village de vacances à Saint-Raphaël
* Nombre d'hôtels : 34 en France soit un parc de 4.441 chambres
* CA 1997 : 313 MF
* Taux d'occupation 1997 : 70%
* Prix moyen chambre 1997 : 330 francs

 

Combien ça coûte ?

Contrat de licence de marque
Droit d'entrée
- 3.000 francs HT par chambre

Redevances annuelles
- 3% du chiffre d'affaires HT hébergement et petit-déjeuner

Centrale de réservations
- Forfait à la réservation

Ambitions de développement en 1998

Frantour a les dents longues et veut étendre son réseau actuel pour atteindre un parc de 60 à 70 unités d'ici l'an 2000. Cette expansion doit se réaliser en parfaite adéquation avec le rail, mais également les besoins du tour-opérating. Ce qui signifie que la chaîne cherche à s'implanter dans des villes comme Lille, Tours, Nantes, Bordeaux, Deauville, Caen, Vannes... Sans oublier le développement à l'étranger avec des métropoles européennes telles Londres où elle a récement signé un nouveau contrat, Genève, Bruxelles.

 

Autres fiches

Adresses


L'HÔTELLERIE n° 2581 Magazine 1er Octobre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration