×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Gestion et marketing

Des groupes aux hôtels indépendants, les bonnes pratiques RSE

Gestion et marketing - mardi 22 novembre 2022 12:20
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Après le virage digital et la crise sanitaire, c'est la démarche RSE qui occupe désormais toutes les conversations. Entre économies d'énergie et améliorations sociétales pour mieux fidéliser un personnel volatil, quelles sont les bonnes pratiques déclinées par les hôteliers ?



Si un grand groupe comme Accor s’est fixé l’objectif ambitieux de “réduire ses émissions de 46 % d'ici à 2030 par rapport à la base de référence de 2019” et d’atteindre le net-zéro carbone d'ici à 2050, de petits groupes hôteliers et des hôteliers indépendants misent sur des actions concrètes et immédiates.

► Concilier impératifs économiques et écologiques 

Entre investissements importants :

  • Installation de panneaux solaires à l’Ibis Styles Barcelone Centre, pour produire l'eau chaude sanitaire de tout l'hôtel. 
  • Installation de pompes à chaleur dans 3 hôtels de Summer Hotels Group, (coût : 43 000€ HT, subventions comprises sur le dernier hôtel équipé).
  • Achat de machines à vapeur pour sols, tissus tendus , matelas, etc. dans les hôtels du groupe Summer, dont cinq à l’hôtel Florence à Nice. Une aide de 50 % a été obtenue sur chaque machine.

Et de bon sens…

  • Des économiseurs d’eau sur les robinets des lavabos et les pommeaux de douches des hôtels du groupe Summer. Résultat : une économie d’eau à hauteur de 20 %, indique Laurent Rossi, directeur général du groupe.
  • Au restaurant du Château de la Bégude à Valbonne, les plats sont conçus selon les stocks et cours du jour, et le petit déjeuner est désormais servi à table pour moins de gâchis, explique Roger Godin, directeur général de l’hôtel. 

Même dans les grands groupes :

  • Extinction tardive des publicités lumineuses (enseignes, panneaux,…) pour les hôtels et casinos Barrière.
  • Baisse des températures de 2°C dans les établissements.
  • Arrêt du chauffage au siège Barrière en fin de semaine.
  • Baisse de la température de l’eau des piscines de 1°C.
  • Renégociation des contrats d’énergie pour passer dès janvier 2023 à 50 % d’énergies renouvelables dans les consommations.

Certains coûts n’impliquent ni économies ni retour sur investissement :

  • Le passage des bouteilles d’eau en plastique à des briques dans les hôtels Summer est impactant.Une bouteille plastique de 50 cl coûtait 16 centimes, quand le format Tetrapack coûte le triple. 

► Le poids du dernier kilomètre et du gaspillage

Malgré des efforts et une réduction des déchets à tous les étages, le poids des emballages à la livraison a explosé chez Summer Hotels et son coût avec. Les transporteurs déposent en effet palettes et emballages superflus. Une réflexion est en cours pour résoudre ce problème.

Une expérience partagée par Roger Godin. Pour réduire l’impact carbone des livraisons, il est passé aux approvisionnements mensuels pour certains produits et hebdomadaires pour les boissons. “Cela nécessite des ajustements et de la place pour stocker plus mais réduit les manipulations des équipes et les déplacements des fournisseurs”, explique-t-il.

► Le sociétal au coeur des actions

Chez Summer Hotel Group, on mise sur une synergie entre sport et santé pour son personnel :

  • Excellente mutuelle totalement prise en charge.
  • Abonnements offerts en salle de sport (pour un coût de 25 € par mois par collaborateur). Résultat : une meilleure cohésion des équipes, des groupes Whatsapp entre employés avec des directeurs qui font du sport avec leurs équipes.

Une réflexion organisationnelle :

  • Recrutement pour l’été de deux réceptionnistes et d’un agent de petit déjeuner volants pour assurer les remplacements chez Summer.
  • Passage aux deux jours de repos consécutifs et fin des coupures au Château de la Bégude avec une obligation de déconnexion des responsables sur leurs jours de repos.
  • Des plans de carrière, avec des formations annuelles (pas uniquement obligatoires) au Château de la Bégude et chez Summer.

L’inclusion à tous les étages :

  • 13 nationalités présentes pour la saison 2022 sur le Château de la Bégude.
  • Le recrutement de seniors.
  • Des logements pour saisonniers et stagiaires au Château de la Bégude.

Des récompenses :

  • Pour la deuxième année consécutive, la direction de Summer Hotels a offert une nuit avec petit-déjeuner dans un des 9 hôtels du groupe à ses salariés en CDI et contrat d’apprentissage, pour remercier le travail des collaborateurs, créer un attachement à l’entreprise, mais aussi faire mieux connaître l’expérience et le produit à son personnel.
  • En 2021, 43 employés des hôtels Summer, en CDI ou en contrat d’apprentissage, ont profité d’une nuit offerte avec petit-déjeuner dans un des 9 hôtels du groupe, opération renouvelée cette année..

► Inclure la RSE dans les rénovations

Enfin, chaque rénovation est l’occasion d’inclure des mesures d’économies en prévoyant un cahier des charges vertueux.

C’est le cas de Roger Godin qui a inséré un cahier des charges Clef Verte dans la création du spa du Château de la Bégude. Au milieu de critères nombreux, a notamment été prévu d’optimiser l’implantation des tuyauteries en créant des douches adjacentes aux salles de soins.

 

#RSE #Energie #developpementdurable


Vanessa Guerrier-Buisine
Journal & Magazine
N° 3787 -
09 décembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR (+ modèles de contrats et fiches de paie)
par Pascale Carbillet
Services