Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Euro-Toques va à la rencontre des jeunes

Vie professionnelle - mardi 21 mars 2023 14:20
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

L'association cherche à semer auprès des jeunes le goût pour les beaux produits et la saisonnalité. Au menu : masterclass, vidéos, et peut-être bientôt des programmes d'échanges au sein du réseau européen.



Nicolas Breneliere est le chef référent d'Euro-Toques Jeunes.
© DR
Nicolas Breneliere est le chef référent d'Euro-Toques Jeunes.

Les produits de qualité, les producteurs et la saisonnalité sont au cœur des engagements d’Euro-Toques, depuis sa création en 1986 par les chefs Pierre Romeyer et Paul Bocuse. Depuis mars 2022, le réseau de chefs cuisiniers (350 environ dans l’Hexagone) a également décidé de transmettre ses valeurs aux jeunes étudiant dans des CFA et des lycées hôteliers, à travers Euro-Toques Jeunes.

Masterclass

Des masterclass sont régulièrement organisées dans une douzaine d’établissements partenaires (CFA Médéric, Ferrandi Paris, École de Paris des métiers de la table…). “On cuisine tous ensemble pendant une journée, sur une thématique comme les œufs, le gibier… Le produit et la saisonnalité sont bien sûr au centre de nos échanges. On en profite pour sensibiliser les jeunes aux AOP, aux IGP. Cela permettra de récolter plus tard le respect du produit et du terroir dans le travail des jeunes chefs”, explique Nicolas Breneliere, chef exécutif du Paradis Latin à Paris et chef référent Euro-Toques Jeunes. Ces différentes opérations permettent d’“être au plus près des jeunes, d’écouter leurs attentes” et de déceler “des sujets non approfondis sur lesquels Euro-Toques Jeunes était attendu, comme les aspects environnementaux ou énergétiques”. “On est dans l’accompagnement, le partage, le lien, les rencontres”, insiste-t-il.

Réseaux sociaux et mobilité

En parallèle, Euro-Toques Jeunes poste des vidéos de chefs sur les réseaux sociaux, afin de “partager des trucs et astuces toute l’année”. À court terme, Nicolas Breneliere souhaite élargir cette initiative à l’échelle européenne : “Nous avons beaucoup de demandes de la part de chefs Euro-Toques d’autres pays. Un projet d’échanges européens permettrait aux jeunes d’aller d’un CFA à l’autre à travers l’Europe, de faire des stages dans différents pays, de s’enrichir d’expériences variées…” À suivre.

 

#eurotoques


Violaine Brissart
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Implanter et équiper son restaurant
par Jean-Gabriel du Jaiflin
Services
  Articles les plus lus