Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Des assises régionales de la restauration en mode revendicatif

Vie professionnelle - mercredi 14 novembre 2018 10:36
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Blois (41) Près de 150 restaurateurs se sont retrouvés pour faire part de leurs difficultés et des pistes à explorer.




Sabine Ferrand, présidente de l'Umih 41.
Sabine Ferrand, présidente de l'Umih 41.

L’amphithéâtre du lycées des métiers de l'hôtellerie et du tourisme de Blois (Loir-et-Cher) était bondé, le 5 novembre dernier, pour accueillir les 150 restaurateurs présents aux assises régionales de la restauration, organisées par la CCI et le conseil régional Centre-Val de Loire. Les deux institutions travaillent de concert depuis plusieurs années pour faire de la restauration un “levier du tourisme régional”. “La restauration possède un potentiel de développement considérable, se réjouit Yvan Saumet, vice-président de la CCI régionale, mais il faut aider les professionnels à répondre aux nouvelles attentes de consommateurs.” La revendication essentielle tourne autour du recrutement : une initiative pilote, à table pour l’emploi, va être organisée par l’État, la région et l’Umih du Loir-et-Cher pour mobiliser professionnels, acteurs de la formation, élus et demandeurs d’emploi. “On est à l’agonie s’émeut Sabine Ferrand, présidente de l'Umih 41, si on ne peut plus recruter ou garder nos personnels, nos métiers finiront par s’éteindre.” Et de dénoncer également la coopération imparfaite avec l’Éducation nationale, notamment pour l’orientation. “Mais nous devons aussi nous adapter, insiste Jean-Louis Jama, ancien président de l’Umih 45, améliorer les conditions de travail de nos jeunes, leur donner trois jours consécutifs de repos, repenser la coupure, etc.” Une recette pas infaillible cependant : certains restaurateurs engagés dans cette politique sociale se plaignant des mêmes difficultés.

Avenir positif

Pour aider la profession, région et CCI ont ouvert une page Facebook ainsi qu’un groupe pour créer une “communauté de restaurateurs”. Quinze jours après son ouverture, la page compte 1 000 abonnés et le groupe 200 fidèles.

Les partenaires veulent aussi faciliter l’obtention du label de Maître restaurateur (140 dans la région) : l’audit est désormais financé à 50 %, ce qui devrait permettre d'en labelliser 40 nouveaux. “L’avenir n’est pas bouché dans la région, comme l’espère Christelle de Crémiers vice-présidente de la région, nous avons d’immenses opportunités à saisir en 2019”. La célébration des 500 ans de la mort de Léonard de Vinci et de la mise en chantier du château de Chambord peuvent en effet amener “un à deux millions de touristes supplémentaires” et donc de potentiels clients des restaurateurs.

 

#AssisesRegionalesDeLaRestauration #CentreValDeLoire #SabineFerrand #JeanLouisJama


Jean-Jacques Talpin
Journal & Magazine
Services