×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Jean-Michel Bardet, nouvel étoilé Michelin 2021

Restauration - mercredi 24 mars 2021 12:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Malataverne (26) Après le Périgord, c'est dans la Drôme provençale que le cuisinier, longtemps en poste à l'étranger, a trouvé un nouveau cadre pour s'épanouir. Le voici étoilé pour la première fois en France.



Dans une cuisine qui sent encore le neuf et témoigne des investissements conséquents réalisés par Jean-Pierre Bedel, le propriétaire du Domaine du Colombier à Malataverne (Drôme), Jean-Michel Bardet est un chef heureux ! Après avoir obtenu une étoile à Hong-Kong pour le restaurant The Ocean d'Olivier Bellin, puis conservé celle décrochée par Loïc Lecoin au Moulin de l'Abbaye à Brantôme (Dordogne), c'est bien sous son nom, cette fois, qu'il est récompensé par le guide.

Une étape marquante dans un parcours marqué par des rencontres essentielles. “Des chefs qui m'ont tous apporté quelque chose et ont contribué à mon évolution. Il y a eu d'abord Claude Schaeffer avec qui j'ai préféré travailler plutôt qu'enchaîner avec un bac pro après mon BEP. Guy Krenzer chez Lapérouse a marqué mon passage à Paris, avant la rencontre avec Emmanuel Renaut à Londres que j'ai suivi ensuite à Megève. Sans oublier Georges Billon que j'ai accompagné durant des saisons en Corse.”

Quatre années à Montréal et ce fameux séjour en Asie figurent également en bonne place dans la démarche reconnaissante de Jean-Michel Bardet, aujourd'hui âgé de 46 ans.

 

Chef salarié, un choix assumé

“J'ai notamment intégré l'école Le Cordon Bleu à Shanghaï. Chef formateur, une expérience extraordinaire qui a duré quinze mois. La transmission a toujours fait partie de mon répertoire mais je me sentais un peu trop jeune pour rester plus longtemps.” Hong-Kong, Brantôme et désormais Malataverne, à quelques kilomètres de Montélimar, lui ont permis à chaque fois d'affirmer son style.

“Aujourd'hui, cette étoile lève les éventuelles incertitudes qui peuvent accompagner l'arrivée dans un nouvel établissement et surtout, elle valide ce qui était notre premier objectif ”, poursuit le cuisinier que quelques cadres présents à ses côtés auparavant ont décidé de suivre.

Au Domaine du Colombier, “nous avons tous vécu un bel été 2020 en termes d'activité et c'était notre première satisfaction. Si je fais le choix d'être chef salarié, mon investissement est au même niveau que si j'étais dans mon propre restaurant et cette implication est essentielle. Pour l'employeur comme pour tous ceux qui travaillent à mes côtés.”

C'est donc avec pour objectif d'aller plus haut que ce “fan de cuisine française inspirée par les produits de la Drôme, l'Ardèche et la Méditerranée ”, veut poursuivre durablement cette nouvelle aventure.

 

#JeanMichelBardet #Michelin #mcihelin2021 #domaineducolombier #malataverne


Jean Bernard