×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Comment rivaliser avec Airbnb ?

Hôtellerie - vendredi 18 mars 2016 14:36
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Le site d'hébergement collaboratif est devenu la bête noire des hôteliers. Pourtant, divers leviers existent pour y faire face. Suivez le guide.



Quel est l'atout séduction d'Airbnb ? Qu'est-ce que les consommateurs apprécient dans ce nouveau mode d'hébergement ? Un supplément d'âme, une expérience locale, la possibilité de rencontrer des habitants, le rapport qualité-prix ? Sans doute un peu tout cela… Pour contrer cette concurrence, autant lutter avec les mêmes armes. 

Authenticité et socialisation

À une enseigne standardisée, les consommateurs risquent de préférer un établissement ayant une âme. C'est le choix fait par le C.O.Q Hotel, avec ses portraits d'ancêtres, ses livres et vinyles à disposition, son salon vintage... Ce jeune hôtel parisien haut de gamme affiche résolument l'image d'une maison de famille, au point que l'on peut même commander une pizza à l'extérieur et la déguster dans la salle à manger, en toute simplicité.

L'esprit local constitue un autre cheval de bataille. Table d'hôtes, visites guidées, vernissages, apéritifs… Le Slo Living Hostel, implanté à Lyon, jongle entre la découverte des spécialités régionales et l'organisation d'événements attirant une clientèle extérieure. L'hôtel devient perméable, s'ancre dans la vie locale et renforce par conséquent son identité. C'est aussi une excellente façon de transformer un établissement en un lieu de socialisation : cette tendance de fond conduit d'ailleurs de nombreuses enseignes - de chaînes et indépendantes - à remodeler complètement leur lobby. Y poussent des salons-restaurants hybrides où l'on peut déjeuner, travailler ou prendre un verre, des espaces de jeux, des cuisines où les fourneaux vous appartiennent…

Quant au chapitre qualité-prix, les solutions sont nombreuses : offrir des promotions attractives sur des sites spécialisés ou des packages à forte valeur ajoutée, proposer des nuitées en dortoirs, recourir aux nouvelles technologies… Le Buddy Hotel, à Munich (Allemagne), vient illustrer cette dernière option en dématérialisant entièrement son check-in et sa réception, ce qui lui permet de réduire la note de 15 %.

Expérience et services

Stratégie aux antipodes ? Les hôteliers peuvent proposer ce qu'un consommateur ne trouvera a priori jamais chez Airbnb. Par exemple, créer une expérience hors du commun. La décoration sera alors signée par un créateur de mode réputé, un designer inventif ou des street-artistes underground. L'architecture se fera surréaliste, comme dans les chambres aquariums du futur Water Discus Hotel à Dubaï ou celles du Krystall – un hôtel en forme de flocon de neige et aux parois de verre, qui permettra d'admirer les aurores boréales de Norvège. Le concept pourra être innovant ou surprenant (art-hôtel, hôtel de glace, établissement où tous les meubles sont à vendre, hébergement pour gamers…).

Les professionnels ont aussi intérêt à mettre en avant la qualité de leurs services. Le client d'un logement Airbnb ne pourra pas bénéficier d'un spa ou d'un room service 24 heures sur 24…

Violaine Brissart
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR : les ruptures du contrat de travail (+ modèles de lettres)
par Tiphaine Beausseron et Daniel Gillot
Services