×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le Negresco dans la course pour l'Écolabel européen

Hôtellerie - vendredi 15 novembre 2013 14:45
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Nice (06) Entre réduction des déchets et changement d'ampoules, la réflexion globale menée par l'hôtel lui a permis de présenter un dossier solide.



Pierre Bord (cravate verte), entouré de Jean-Denis Rieubland et de son équipe.
Pierre Bord (cravate verte), entouré de Jean-Denis Rieubland et de son équipe.

Dans sa lancée pour se moderniser, le Negresco a entrepris depuis neuf mois une démarche environnementale visant l'obtention de l'Écolabel européen. Pierre Bord, directeur général du 5 étoiles niçois, présentait jeudi 14 novembre les efforts consentis par l'hôtel et ses employés. Des cuisines aux chambres, tous les services ont été impliqués et se sont investis dans cette démarche initiée par Jonathan Ehrismann, responsable stewarding. "J'ai trouvé intéressant qu'un monument historique puisse se transformer en symbole écologique, déclare Pierre Bord. Nous prouvons ainsi que nous ne sommes pas ringards, mais exemplaires à travers cette recherche de qualité et de service."

Plusieurs initiatives sont nées autour de ce projet. En cuisine par exemple, un cycle fermé a été mis en place : les déchets organiques sont transformés en compost, ensuite apporté au maraîcher (le père du chef Jean-Denis Rieubland) qui s'en sert pour produire les fruits et légumes qui seront servis au Negresco. Un petit déjeuner responsable, privilégiant les produits frais et locaux et limitant l'utilisation d'emballages, a été très apprécié par les clients de l'hôtel. D'autres aménagements sont en cours de développement, comme le remplacement des produits d'accueil dans les chambres.
Vanessa Guerrier-Buisine

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Accompagnement pour l'acquisition et la transmission
par Adeline Desthuilliers et Mahmoud Ali Khodja
Services