×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Gestion et marketing

Avis négatifs : face à la critique, choisissez la liberté

Gestion et marketing - mardi 11 octobre 2022 08:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Avez-vous déjà été blessé par des avis négatifs ? Avez-vous l'impression de souffrir en silence, de devenir stressés ou même épuisés moralement ? Alors choisissez la liberté. Quelles attitudes à avoir pour en prendre le chemin ? Eléments de réponse par Isaac Getz, Docteur en psychologie



'Laissez-moi passer' répondait Don Quichotte aux critiques.
© GettyImages
'Laissez-moi passer' répondait Don Quichotte aux critiques.

1/ Dites-vous qu’il est normal d’être vulnérable et de souffrir des attaques, mais qu’il y a des manières d’avancer malgré elles.

2/ Dites-vous que toutes les critiques n’ont pas la même valeur, certaines n’en ayant même aucune. Comme le dit la psychologue Brené Brown, si vous avez décidé de créer quelque chose et d’aller sur scène pour le montrer, la seule certitude que vous avez, c’est que vous allez vous faire botter les fesses. Elle ajoute qu’il y a des critiques constructives, qui visent à vous aider à améliorer votre création. Mais si le critique se cache dans la salle—où derrière l’anonymat de réseaux sociaux—et ne se confronte jamais à la création, ni ne monte jamais sur scène, le retour de cette personne n’a pas de valeur pour vous.

3/ Ne lisez pas vous-même les commentaires à propos de votre travail sur les réseaux qui permettent l’anonymat (LinkedIn, par exemple, ne le pratique pas et ses membres assument la responsabilité de leurs propos). En effet, le manque de respect des clients envers le travail fourni peut faire mal. Même si votre structure est petite, trouvez un collaborateur de confiance qui le fait pour vous et qui sera votre intermédiaire sur ces réseaux qui pratiquent l’anonymat. Vous restez en retrait. C’est contraignant mais c’est le prix de la sérénité. Qu’entend on par rester en retrait ? Voir un exemple de fonctionnement pratique avec ce collaborateur intermédiaire ci-dessous.

4/ N’ignorez pas pour autant ces réseaux sociaux, car la majorité de vos clients y apprécient votre travail. Postez-y régulièrement les exemples de vos créations (en cuisine, en salle, dans le hall d’entrée, les chambres…) ou des choses que vous appréciez. Quand vous recevez un retour positif (physiquement, par mail ou sur le site de votre établissement), suggérez à cette personne de le mettre dans un commentaire de votre dernier post sur son réseau préféré. Elle n’y aura pas pensé nécessairement.

5/ Prenez le chemin de la liberté. Dans sa quête, Don Quichotte a été moqué en permanence, même pris pour un fou. Sa réponse était : « Yo sé quien soy » (je sais qui je suis). C’est vous qui êtes le plus dur critique dans votre quête de la création et de la perfection. Alors, regardez vos quelques critiques les yeux dans les yeux, et sans aucun mépris, injonction, séduction ou demande, exprimez votre puissance calme et respectueuse : “Laissez-moi passer”. Et prenez le chemin de la liberté. Ainsi, vous contournerez tout rapport de forces sollicité par vos critiques. Ils vont s’écarter et vous continuerez de cheminer vers ce qui donne sens à votre vie.

Article sur le même sujet : Avis négatifs : la philosophie zen pour surmonter les critiques violentes

Isaac Getz

Journal & Magazine
N° 3787 -
09 décembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
La gastronomie moléculaire
par Hervé This
Services