La destination France au banc d'essai européen

Quelles sont les attentes des européens vis-à-vis de la destination France ? Réponse avec European Traveller Intelligence Monitor (ETIM), le nouvel outil de data d'Interface Tourism Insights. Quatre marchés ont été plus particulièrement analysés : l'Espagne, l'Italie, l'Allemagne et les Pays-Bas. Principaux résultats.

Publié le 29 mars 2021 à 19:07

Perception

Sur 100 destinations, la France n'occupe pas la même position sur ce baromètre selon les marchés européens. Si elle se situe toujours dans le top 20, elle occupe plutôt le haut du classement pour l’Espagne (France en 4ème position) et l’Italie (7ème position), mais on passe dans la dizaine suivante pour les Pays-Bas (France en 16ème) et l’Allemagne (17ème position).   

Image

Même si la notoriété des produits touristiques français est inégale chez nos voisins, ils s’accordent cependant sur l’image positive qu’ils ont de la destination. Fans incontestés de l’Hexagone, 91% des Espagnols ont une image positive de la France, 68% souhaiteraient y aller en vacances et 34% envisagent de s’y rendre dans les trois prochaines années. Chez les Italiens, constat similaire : 87% d’entre eux ont une image positive de la France, 60% aimeraient y aller en vacances et 26% s’y voient dans les trois ans à venir. L’image reste très bonne chez les Allemands : 84% d’entre eux perçoivent la France positivement, 45% désireraient s’y rendre et 15% dans les trois ans. Les chiffres sont proches pour les Néerlandais : 81% ont une image positive de la France, 40% voudraient la visiter et 18% dans les trois ans. 

Critères de choix

En se penchant sur les 30 critères les plus importants pour les voyageurs lors du choix d’une destination, les touristes espagnols, italiens, néerlandais et allemands souhaitant se rendre en France semblent tous s’accorder sur les trois facteurs les plus importants pour eux :

  • l’offre en termes de nature et d’activités de plein air qui s’impose comme critère n°1 pour les Allemands, les Italiens et les Néerlandais.
  • le niveau des standards de sécurité, surtout pour les Espagnols parmi lesquels il occupe la place de critère le plus important pour 61% des interrogés.
  • la possibilité d’aller à la plage à laquelle est accordée une très grande importance par 27% des Allemands, 23% des Espagnols, 22% des Italiens et 20% des Néerlandais.

 A chacun sa France

  • Les Allemands en France : des boomers en quête d’indépendance et de relaxation

La tranche d’âge majoritaire parmi les Allemands ayant exprimé leur envie de visiter la France correspond aux 50-64 ans, suivi de près par les 35-49 ans. Ces actifs avec des moyens recherchent plutôt à louer leur maison de vacances (51%) ou à séjourner dans des hôtels indépendants 3-4* (39%). Le type de vacances qu’ils privilégient sont les séjours à la plage (66%), les vacances repos (53%) – qui peuvent d’ailleurs s’accompagner d’activités bien-être type yoga, retraite ou spa (32%) ou d’une visite dans un parc d’attractions – et les city breaks (47%). Mais ils apprécient aussi les séjours culturels et les expériences culinaires.

  • Les Italiens en France : la génération X avec une soif d’authenticité

Parmi les Italiens, ce sont surtout les 35-49 ans (38%) qui veulent surtout découvrir la France. Ces familles et couples d’actifs privilégient les hébergements à taille humaine ou authentiques : hôtels indépendants de classe moyenne (42%) et Bed and Breakfasts (40%). S’ils aiment les vacances à la plage (65%), ils apprécient aussi les séjours urbains (42%) et les vacances culturelles ou historiques (40%). Ils sont sensibles aux questions d’accessibilité et aux destinations LGBT+-friendly.

  • Les Néerlandais en France : des millenials à la recherche de confort

Les 18-34 ans sont de loin majoritaires (37%) parmi les Néerlandais désirant visiter la France. Ils préfèrent louer une maison de vacances (45%), voire opter pour un resort (26%) ou un hôtel de luxe 5* (25%). Ils apprécient les séjours balnéaires (52%) et urbains (40%), mais aussi les vacances culturelles (36%) ou sportives (séjours actifs type randonnée, escalade, surf : 14% / séjours au ski : 12%). Ils attachent de l’importance aux mobilités douces et aux activités écotouristiques.

  • Les Espagnols en France : des 35-49 ans en mode slow tourisme

Les Espagnols intéressés par des vacances en France sont également plutôt issus de la génération X avec 40% d’entre eux âgés de 35 à 49 ans. Ils visent des hôtels indépendant 3-4* (46%), mais aussi des hébergements à la campagne (fermes, gîtes, etc.) pour 37% d’entre eux. Ils sont amateurs de séjours à la mer (67%) et de farniente (40%), ainsi que de vacances culturelles (47%). Ils adoptent le slow tourisme : ils aiment interagir avec les locaux, rencontrer de nouvelles personnes et accordent de l’importance aux activités & transports à faible émission carbone.

tourisme #france# voyages #etim# #tourisminsights#



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Serveur H/F

17 - ST CLEMENT DES BALEINES

La Cabane à st Clément-des-Baleines sur l'ile de Ré recherche h/f une serveuse dynamique et souriante. Cuisine maison. Equipe existante sympa et efficace. Nourris/logée. Salaire motivan+prime t. D'avril à novembre. 2 Jours de congé/Semaine. contact WhatsApp 06374451 8h/16h ou mail maspeltier@yahoo.

Posté le 27 février 2024

Directeur de restaurant H/F

98 - BORA BORA

Nous recherchons notre prochain.e Directeur F&B au sein du St. Regis Bora Bora Resort! En rejoignant le paradis, nous vous offrons un package attractif et de nombreux avantages! N'attendez plus!

Posté le 27 février 2024

Chef Exécutif (Responsable des cuisines) H/F

98 - BORA BORA

Nous recherchons notre prochain.e Chef.fe Executif au sein du St. Regis Bora Bora Resort! En rejoignant le paradis, nous vous offrons un package attractif et de nombreux avantages! N'attendez plus!

Posté le 27 février 2024