×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Condamnation d'Airbnb : ce jugement marque un tournant dans la lutte contre les annonces illégales estime l'Ahtop

Vie professionnelle - vendredi 2 juillet 2021 09:45
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

La plateforme a été condamnée jeudi 1er juillet à verser une amende de 8 millions d'euros à la Ville de Paris pour publication d'annonces illégales.



Serge Cachan, président de l'Ahtop.
Serge Cachan, président de l'Ahtop.

« La condamnation de la société Airbnb pour le non-respect de ses obligations marque un tournant dans la lutte contre les annonces illégales » estime l’Ahtop qui « se félicite de ce jugement qui confirme la responsabilité légale qu’ont les plateformes sur leur contenu – responsabilité que les grands acteurs du numérique rejettent en bloc depuis des années – et remercie la Ville de Paris pour son engagement de longue date en faveur d’une meilleure régulation des meublés de tourisme ».

Pour Serge Cachan, président de l’Ahtop : « Ce jugement voit aboutir six ans de combats pour un numérique plus vertueux et respectueux de ses obligations. En demandant à la société leader du marché de la location d’appartements de s’assurer du retrait des annonces sans numéro d’enregistrement, le Tribunal vient confirmer que la loi existe et qu’il n’y a pas de passe-droit. On attend maintenant son application sur tout le territoire français ! Le tourisme n’était pas le seul marché souffrant de l’irresponsabilité juridique des plateformes sur leur contenu. Avec ce jugement, on s’écarte un peu plus du Far-West numérique et on garantit l’application du droit français, même sur internet. Et pour les acteurs du tourisme, c’est aussi l’espoir de ne plus se retrouver confrontés à la concurrence déloyale d’appartements mis en location hors de tout cadre légal. »

#ahtop #airbnb  #locationcourteduree #numerodenregistrement #sergecachan #villedeparis

 

Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Hygiène & HACCP : le minimum pour être prêt pour un contrôle
par Dominique Voisin
Services