×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Guillaume Gomez, un ambassadeur au service de la profession

Vie professionnelle - mardi 11 mai 2021 10:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

75 - Paris Nommé représentant personnel du président de la République pour la gastronomie, l'alimentation et les arts culinaires, le chef et meilleur ouvrier de France Guillaume Gomez souhaite apporter son expérience et être le "liant" entre l'ensemble des acteurs, au sens large, du monde de la gastronomie.



Guillaume Gomez : 'Il faut convaincre les jeunes qui sont en difficulté dans nos métiers qu'ils ont fait le bon choix, que l'on a besoin d'eux pour construire l'avenir.'
Guillaume Gomez : 'Il faut convaincre les jeunes qui sont en difficulté dans nos métiers qu'ils ont fait le bon choix, que l'on a besoin d'eux pour construire l'avenir.'

Après vingt-cinq années aux fourneaux de l'Élysée, le chef Guillaume Gomez a été nommé représentant personnel du président de la République pour la gastronomie, l'alimentation et les arts culinaires. Le meilleur ouvrier de France a dans la foulée ouvert plusieurs chantiers au service de la profession. Dans l’immédiat, il est très actif auprès des organisations professionnelles et des ministères pour travailler à la réouverture des restaurants et à la relance de l’économie qui y est liée. “Il y a des voix qui n’étaient pas forcément sollicitées, des restaurateurs qui ne sont pas dans les organisations syndicales, des écoles, des producteurs ou des gens de la distribution. Il faut que tout le monde puisse se parler pour que l’on construise ensemble une économie circulaire autour de la restauration.”

 

Mener les grands chantiers de la profession

“Avant le Covid, il y avait déjà 300 000 postes à pourvoir dans la restauration, il y a de grands dossiers à faire avancer pour faire évoluer la profession. L’inclusion, les violences, la formation professionnelle parfois en décalage avec les besoins du terrain, tout cela doit changer. Je suis aux côtés des professionnels pour instaurer un dialogue et chercher des solutions ensemble.” Il travaille également avec les écoles, CFA, lycées hôteliers et apprentis de France : “Il faut convaincre les jeunes qui sont en difficulté dans nos métiers qu’ils ont fait le bon choix, que l’on a besoin d’eux pour construire l’avenir.”

 

Année de la gastronomie

Le président de la République et le Premier ministre ont annoncé 2021 comme l’année de la gastronomie. Depuis quelques semaines, Guillaume Gomez travaille avec des comités sur ce dossier afin de définir les objectifs de cette année filante, incluant une large réflexion “sur la gastronomie que l’on souhaite et les valeurs que l’on veut transmettre.” Le chef souhaite, au-delà de la gastronomie, promouvoir un mode d’alimentation : “Elle ne peut pas être élitiste, cela concerne tout le monde. Il s’agit de montrer qu’il y a une typicité française autour du repas, promouvoir une alimentation vertueuse, défendre un modèle d’agriculture. Il faut faire preuve de bon sens pour que chaque Français puisse accéder à une bonne alimentation, pour sa santé, la planète et faire société.”

 

Attractivité française

Dossier essentiel de la mission du chef, le rayonnement de la gastronomie française dans le monde. Faire rayonner les acteurs et savoir-faire avec comme objectif l’attractivité de notre territoire, y compris ultra-marins. “La coupe du monde de rugby, les Jeux olympiques et Jeux para-olympiques sont des vitrines extraordinaires pour promouvoir les valeurs que l’on veut défendre à travers notre gastronomie : des modes de production au recyclage, de l’anti-gaspillage à la valorisation des déchets, de l’inclusion à l’égalité femmes-hommes, tous ces points font partie de la vision que nous voulons transmettre à travers notre gastronomie.”

#guillaumegomez #gastronomie #gastronomiefrancaise #MOF


Marie Tabacchi
Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Evaluer, acheter et vendre un fonds de commerce en CHR (avec tableur d’estimation)
par Jean Castell
Services