×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

CHR cherche personnel, édito du journal du 29 mai

Vie professionnelle - mercredi 26 mai 2021 14:20
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés




Le ciel s’éclaircit enfin (excepté pour les discothèques, lire ici). Les terrasses ont pu rouvrir - même partiellement - le 19 mai dernier, et la date du 9 juin  - qui verra les restaurants accueillir leurs clients à l’intérieur - approche à grands pas. Mais des nuages persistent dans le secteur de l’hôtellerie-restauration dès que l’on évoque la question de la main-d’œuvre. Les (mauvais) chiffres du chômage devraient pourtant laisser envisager de bonnes perspectives en matière de recrutement, en raison du grand nombre de personnes en recherche d’emploi. Malheureusement, il n’en est rien.
C’est un fait : le secteur séduit moins. Et si la pénurie de main-d’œuvre n’est pas nouvelle dans les CHR, la crise l’a encore accentuée. Les candidats se sont tournés vers d’autres professions pendant la période de fermeture et tous ne sont pas prêts à revenir. La passion ne suffit plus pour les attirer. Et tout ne réside pas seulement dans le salaire… Valorisation des personnes et de leur métier, aménagement des horaires, amélioration des conditions de travail… il y a matière à réfléchir et à évoluer. 

>> Pénurie de main d'oeuvre à la réouverture, Sébastien Bazin, P.d.g. d'Accor, met les pieds dans le plat

>> Pénurie de main d'oeuvre à la réouverture, et si la crise déclenchait une prise de conscience dans la profession ? 5 péchés capitaux à combattre

#Edito 


Romy Carrere