×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Maître Restaurateur : les dossiers de demande ont bondi de 78% en 2020

Vie professionnelle - vendredi 4 décembre 2020 16:00
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      



Alain Fontaine, président de l'Association Française des Maîtres Restaurateurs.
Alain Fontaine, président de l'Association Française des Maîtres Restaurateurs.

Les demandes pour obtenir le titre de Maître Restaurateur ont augmenté de 78% en 2020. Pour l’Association Française des Maîtres Restaurateurs (AFMR), cette forte montée en puissance est révélatrice. « Le mouvement ‘locavore’ a été accéléré par le premier confinement et bon nombre de consommateurs se sont rapprochés des producteurs locaux. Je pense, explique Alain Fontaine, président de l’AFMR, que ce phénomène a aussi déclenché chez les restaurateurs une prise de conscience. » Des restaurateurs qui sont très « lourdement impactés » depuis le début de la crise et à nouveau « pénalisés » alors qu’ils appliquaient un protocole sanitaire qui avait été validé par le ministère de la Santé. « Le titre de Maître Restaurateur a du sens, il porte en lui des valeurs importantes aujourd’hui : le durable, le fait maison, travailler des produits brut et frais, le tout dans une logique de circuit court ». Et il permet de se distinguer des établissements qui font le choix de prestations industrielles. « Cette progression impressionnante illustre aussi de façon exemplaire que le modèle de restauration français, défendu par l’AFMR et ses adhérents, récompensé par un titre d’État, est bien vivant et attractif » se réjouit Alain Fontaine. « A l’AFMR, ajoute-t-il, nous sommes plus que jamais déterminés à poursuivre nos efforts pour que les français soient fiers de leurs restaurants. Nous savons que lorsque cette crise sera derrière nous, les restaurateurs responsables retrouveront une clientèle attachée à une alimentation de qualité, respectueuse de notre environnement. Nous sommes conscients et responsables d’être les ambassadeurs de la restauration d’aujourd’hui et de demain. L’association offre aux détenteurs du titre un soutien logistique et sert également de repères, dans une période où tout le monde en a besoin. » On compte actuellement entre 2 500 et 3 000 Maîtres Restaurateurs.

#maitrerestaurateur #alainfontaine #afmr #restaurationdurable #titre


Sylvie Soubes
Journal & Magazine
Services