Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Thierry Grégoire : « nos saisonniers n'ont pas de perspective »

Vie professionnelle - vendredi 16 octobre 2020 14:44
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Thierry Grégoire.
Thierry Grégoire.

Cette annonce de couvre-feu contribue à « fracturer les territoires et va accroître un phénomène de nomadisme qui risque d’être contre-productif » estime Thierry Grégoire. La crise dure et personne ne sait vraiment jusqu’à quand. Ce professionnel fait partie aujourd’hui d’un groupe hôtelier qui a ouvert en juillet 2019 un assez grand établissement dont l’activité était basé sur l’aéronautique, le développement de l’aéroport et l’événementiel. Trois secteurs à l’arrêt. A contrario, les plus petites structures, de 15 à 30 chambres,  du groupe, situées dans Toulouse s’en sortent mieux. « On tourne entre 50 et 55% de taux d’occupation ». L’hôtelier est aussi président des saisonniers de l’Umih. En été, le secteur des CHR emploie autour de 300 000 saisonniers. « La moitié seulement ont eu du travail. Et je suis très inquiet pour la saison d’hiver. Une partie de nos saisonniers est en fin de droit, sans perspective. »

#thierrygregoire #toulouse #hotellerie #saison #saisonniers


Sylvie Soubes