×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

L'esprit de Noël a frappé, édito du journal du 15 décembre 2016

Vie professionnelle - mercredi 14 décembre 2016 14:47
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Alors que le moral n'est pas au beau fixe devant une fréquentation toujours en berne, il faut rester positif. Les restaurants sont toujours identifiés par la clientèle comme des lieux festifs où l'on se fait plaisir et où l'on oublie la morosité ambiante. Cette année encore, les décorations de Noël ont fait leur apparition. Et ce, dans tous les segments, de la restauration rapide - où Pret A Manger a fait un gros effort sur le packaging, les panneaux 'Joyeuses Fêtes' et propose des recettes inédites - aux restaurants de chaîne en passant par le Fouquet's et son énorme noeud lumineux en façade. Les offres aussi sont au rendez-vous avec des menus de fêtes. Un dynamisme qui devrait être récompensé si l'on en croit la dernière étude de NPD Group. Elle anticipe une augmentation des visites en restauration commerciale de 10 % sur la période des fêtes de fin d'année. Pour les indépendants, la part de marché passe de 73 % à 76 % des visites de la restauration à table sur les dix derniers jours de l'année. Les sorties familiales (parents et enfants) augmentent à cette période puisqu'elles concernent 35 % des visites, contre 30 % habituellement. Et comme ils commandent plus de plats (+ 20 % pour les entrées, + 30 % pour les desserts), le ticket moyen bondit de 64 à 80 €. De quoi mettre du baume au coeur. Au même titre que les 153 000 € récoltés par la centaine de chefs Châteaux & Hôtels Collection au profit des Restos du coeur grâce aux treize dîners organisés le 8 décembre dans plusieurs régions de France. Sans oublier les opérations individuelles des professionnels en soutien du Téléthon, de la lutte contre le cancer ou pour les enfants hospitalisés. L'esprit de Noël est bien présent en ce mois de décembre 2016.


Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Implanter et gérer votre restaurant
par Jean Gabriel Du Jaiflin
Services