×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

L'Umih Midi-Pyrénées et la CPIH 31/82 main dans la main

Vie professionnelle - mercredi 24 juin 2015 15:52
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Toulouse (31) Les deux organisations professionnelles s'allient pour défendre les indépendants.



Guy Pressenda, président de l'Umih Midi-Pyrénées, et Gérard Guy président national de la CPIH lors des 1ères rencontres Umih-CPIH 31/82
Guy Pressenda, président de l'Umih Midi-Pyrénées, et Gérard Guy président national de la CPIH lors des 1ères rencontres Umih-CPIH 31/82


"Ensemble, on est plus forts", était le message lancé début juin à Toulouse (31) par l'Umih Midi-Pyrénées et la CPIH de la Haute-Garonne et du Tarn et Garonne. Un mariage de raison dont l'objectif est d'être plus fort face aux autorités françaises ou européennes.

La ligne de conduite ne change pas au sein des deux structures : "Nos adhérents ne seront pas déstabilisés, explique Guy Pressenda président de l'Umih Midi-Pyrénées. On va regrouper nos locaux mais sur le terrain, l'esprit reste le même."

Pour Hervé Gèze, président de la CPIH 31/82 : "Les grandes chaînes n'ont pas besoin de nous. Il est important de défendre les indépendants patrimoniaux pour préserver notre art de vivre. Ce sont eux qui font la richesse de notre pays."

 

Organiser des évènements.

La CPIH va s'associer activement à l'organisation de Toulouse à table. Elle compte aussi mettre en place des débats et des rencontres autour d'experts. Le coup d'envoi a d'ailleurs été donné avec Bernard Boutboul, président de Gira Conseil, venu parler des changements engendrés par la crise.

"Ce sont d'excellentes pistes de travail, ajoute Hervé Gèze, on s'aperçoit que plus la carte est courte, plus elle séduit. À nous d'expliquer à nos adhérents que ce n'est pas en augmentant les tarifs qu'ils s'en sortiront mieux."

Lors de ces rencontres prévues deux à trois fois par an, l'Umih et la CPIH mettront à l'honneur un établissement et ses fondateurs. Pour cette première, Paul Gineste de Saurs, de l'Entrecôte (fondée en 1959), a reçu la médaille de la ville de Toulouse.

Dorisse Pradal

Journal & Magazine
N° 3764 -
21 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services