×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

TVA : Nicolas Sarkozy connaît désormais les chiffres

Vie professionnelle - jeudi 2 février 2012 14:55
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


M. Jean Terlon (à droite écharpe mauve et blanche) venant de remettre les documents à M. le Président de la République
© A.B
M. Jean Terlon (à droite écharpe mauve et blanche) venant de remettre les documents à M. le Président de la République


 Après la décision du gouvernement de relever, pour diverses raisons (critères de convergences européens, participation au désendettement de l'état), le taux de TVA réduit dans l'hôtellerie-restauration, de 5,5% à 7%, Jean Terlon, président de l'UMIH du département de l'Essonne (91), a profité le 2 février d'un passage du Président de la République à Longjumeau (91) pour lui remettre en main propre un document dans lequel sont répertoriés les bénéfices des HCR de la baisse de la TVA dans les métiers des HCR.

  En effet, pour nombre de restaurateurs la baisse de la TVA avait surtout permis d'amortir le choc de la crise économique, la perte de chiffre d'affaire durant la période 2008-2009 ayant pu s'élever à plus de 35% pour certains établissements.

« La remise en cause de cette réforme, chèrement acquise, tant de fois promise puis repoussée, pourrait avoir des conséquences sur l'emploi et la formation » explique Jean Terlon, c'est la raison pour laquelle j'ai souhaité remettre directement à Nicolas Sarkozy ce document, pour être certain qu'il aurait en main un document authentique et non tronqué ».
Désormais la balle est dans le camp du gouvernement puisque le chef de l'Etat dispose maintenant de chiffres tangibles, établis par des professionnels des métiers de l'hôtellerie et de la restauration.
A.J.A

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en CHR : outils pratiques
par Jean-Claude Oulé
Services