×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Ronan Kervarrec, nouvel étoilé Michelin 2022

Restauration - mardi 3 mai 2022 16:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Saint-Grégoire (35) Après avoir repris le Saison suite au départ de David et Christine Etcheverry, Ronan Kervarrec, ancien chef 2 étoiles, vient de récupérer celle des anciens propriétaires de ce lieu bucolique tout près de Rennes.



Après onze années en tant que chef (doublement étoilé pendant huit ans) au Château de La Chèvre d’or sur la Côte d’Azur et à L’Hostellerie de Plaisance à Saint-Émilion, Ronan Kervarrec a posé ses bagages au Saison, à Saint-Grégoire, près de Rennes, en novembre 2020, en pleine période de confinement. Profitant de cette fermeture, le chef et son épouse ont entrepris des travaux pendant huit mois (réagencement de l’intérieur, création d’une boutique de vente à emporter et de produits d’épicerie fine). "Pendant cette période, on a quand même eu le droit d’ouvrir les chambres, on a donc proposé le room service", se souvient-il.

Moins de deux ans après avoir pris la suite des anciens propriétaires, David et Christine Etcheverry, Ronan Kervarrec a récupéré l’étoile Michelin de ce lieu bucolique tout près de Rennes. "L’étoile on s’y attendait. Tout le monde était très heureux d’autant que c’était l’ouverture d’une maison au sein de laquelle il a fallu construire les équipes. Ce sont des jeunes qui ne sont pas forcément issus de grandes maisons, donc cela a aussi été une victoire personnelle pour eux. Ici, il n’y a plus les mêmes habitudes que lorsqu’on est accompagné pendant des années par des brigades donc il a fallu aller chercher l’étoile en construisant tout pour cela. On va continuer à évoluer, à construire et à essayer d’aller plus loin. La seconde étoile est notre objectif", explique Ronan Kervarrec dont les parents tenaient l’auberge Le Toul-Douar à Hennebont dans le Morbihan.


Une cuisine qui ne triche pas

Simple et lisible : voilà comment Ronan Kervarrec définit sa cuisine. "La seule chose qui m’intéresse, c’est de tirer le maximum des produits, d’aller chercher les goûts. Tourner autour de l’iode. On travaille avec des producteurs locaux bien sûr, mais je ne suis pas un extrémiste du locavorisme." Quand on lui demande quel est le plat qui lui ressemble le plus, la réponse est évidente : "C’est le menu 'Souvenirs de mon enfance' qui est à la carte du restaurant aujourd’hui." Et dans ses souvenirs culinaires, on retrouve un émietté de tourteau dans un consommé de carapaces, le plateau de fruits de mer qui rappelle le repas familial du dimanche mais aussi la galette de pommes de terre au blé noir farcie à l’andouille de Guéméné de sa grand-mère Maria. Un menu décliné en 4, 5 ou 7 escales dans lesquels on ressent profondément l’âme du chef breton.

 

#ronankervarrec #lesaison #michelin2022 #saintgregoire

 


Stéphanie Decourt
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR : les conditions de travail (+ modèles de lettres)
par Tiphaine Beausseron et Daniel Gillot
Services