×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Du tac au tac : 15 questions à… Cyril Attrazic

Restauration - vendredi 8 avril 2022 15:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Aumont-Aubrac (48) Né sur les terres de l'Aubrac, c'est après un parcours de haut niveau à l'étranger que le chef désormais auréolé d'une étoile et une étoile verte au guide Michelin, s'épanouit chez lui à Aumont-Aubrac. Une cuisine tournée vers une viande de boeuf résolument éco-responsable et pleine de sens à l'heure de l'avènement du végétal.



Cyril Attrazic.
Cyril Attrazic.

Chef, si vous deviez choisir…

 

Une mise en bouche ?
Celle qui va bientôt arriver sur la carte de printemps (top secret !), pour sa simplicité.

 

Un plat ?

Le bœuf dans son écosystème, un plat qui a du sens ici, sur les terres de l’Aubrac, avec des élevages à taille humaine.

 

Un dessert ?
Notre tablette de lait aux pois blonds de la Planèze, un vrai crunch gourmand !

Un légume ?
Le céleri. C’est un légume plein qui a du rendement et des reliefs de goûts avec une multitude de possibilités.

Un fruit ?
Le raisin, parce que l’on peut faire plein de choses avec, même du vin !

Une sauce ?
Une bonne béarnaise pour se régaler sans complexe. De façon plus large, j’aime surtout les sauces à base d'œufs.

 

Une fleur ?
La reine des prés.

Un fromage ?

Le saint-nectaire.

Une viande ?
Le bœuf de l’Aubrac bien évidemment… J’ai une aversion pour le pigeon !

Une ville ?
Lyon, belle ville centrale dont j’aime la culture et l’histoire de sa gastronomie incontournable.

Une épice ?
Le Macis, une écorce de noix de muscade séchée aussi appelée fleur de muscade.

Une table ?
Le Bistrot de Caro à Lunel, des émotions gustatives toujours au rendez-vous.

 

Un personnage ?
Un vigneron, Olivier Jullien.

Un jour de la semaine ?
Le jeudi, le jour où tout recommence pour nous au restaurant.

Un souhait pour le futur ?
Une bonne transmission de mon métier de cuisinier aux générations suivantes, avec toutes les valeurs qui y sont associées.

#cyrilattrazic #dutactautac


Julie Garnier
Journal & Magazine
N° 3782 -
30 septembre 2022
N° 3781 -
16 septembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
La gastronomie moléculaire
par Hervé This
Services