×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Pascal Peltier (METRO France) : "Je confirme mon optimisme pour le secteur de la restauration"

Restauration - lundi 11 octobre 2021 10:18
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

S'appuyant sur les chiffres et les faits, le directeur général de METRO France observe la reprise. Pascal Peltier y participe en proposant des produits et services qui évoluent avec la nouvelle donne.



Juste après la saison et la réouverture des restaurants, le Sirha a été un événement majeur pour prendre le pouls de la profession. Pascal Peltier, directeur général de METRO France, a vu ses espoirs de reprise confirmés par les faits. « Cette édition du Sirha a tenu ses promesses. Nous avons fait 2 fois plus de contrats de vente signés et 3 fois plus de rendez-vous qualifiés que lors de l’édition 2019. Les clients que nous avons rencontrés avaient envie de faire évoluer leur concept, de se réinventer. Ils veulent trouver des idées et qu’on les aide à monter des projets. ». Aussi METRO France accompagne les professionnels dans de multiples domaines avec des innovations qui anticipent la demande et simplifient la vie au quotidien.

"En raison du manque de personnel, voire de personnel qualifié, on va proposer plus en plus de produits bruts prêts à l’emploi portionnés ou découpés pour la marée ou la boucherie, dit Pascal Peltier afin de procurer un vrai gain de temps aux professionnels. Il répond aussi à la demande accrue de produits de proximité. " Nos collaborateurs battent la campagne pour rencontrer des producteurs avec des systèmes de contractualisation ultra simplifiés qui leur permettent d’avoir accès aux Halles METRO. Dans un même esprit, le programme Mon restaurant passe au durable connait un grand succès. "Il s’est passé beaucoup de choses pendant ces 18 mois. On sent qu’il y a une grosse accélération. Comment cuisiner de façon plus durable, comment moins jeter,  quels sont les matériels moins consommateurs d’eau et d’électricité... Nous apportons conseils et solutions. Ce sont aussi des valeurs partagées de plus en plus par les équipes. Un facteur important dans le recrutement".

Gérer soi-même ses réservations et ses commandes en ligne

La digitalisation est également un enjeu majeur pour augmenter sa visibilité, les contacts et le chiffre d'affaires. METRO propose un  programme de digitalisation complet baptisé DISH. "80% des clients font une recherche sur internet pour choisir leur restaurant et un Français sur deux réserve en ligne, rappelle Pascal Peltier. Alors nous proposons des packs qui permettent de créer un site internet personnalisé, soutenu par un compte Google My Business pour générer un trafic satisfaisant. On a un outil de réservation et de commande en ligne pour les repas à table, en livraison ou en vente à emporter pour gérer soi-même son activité". Dish comprend aussi un cahier de rappel digital, utile pendant encore quelques mois voire plus si le principe est institutionnalisé. En 2020, 35000 restaurateurs avaient opté pour ce programme de digitalisation Dish. Ils devraient être 43.000 à la fin de l'année. 

Mieux, prenant en compte le développement de la livraison, activités que beaucoup de professionnels conservent au-delà de la crise, METRO France a même pensé à vendre des scooters. Et pour ceux qui ne pourraient pas assurer le service de livraison eux-mêmes, "on a noué un partenariat avec Stuart qui, pour nous, est un acteur conforme à nos valeurs et dont les facturations sont moindres que beaucoup d’autres", souligne le président de METRO France.

Toujours à l'écoute des clients, "pendant la pandémie, nous avons aussi accéléré nos investissements concernant la livraison de nos clients. Nous avons créé des centres logistiques de proximité à côté de nos entrepôts pour leur faire gagner du temps. Ceci dit, la livraison ne cannibalise pas la vente sur les points de vente physiques". Les Halles METRO et la livraison se développent en parallèle et sont complémentaires.

Autant d'éléments qui portent l'optimisme de Pascal Peltier qui observe au fil des jours un regain d'activité et le dynamisme de la profession : "On a vécu 18 mois très compliqué. Ce n’est pas encore terminé, mais parce que les professionnels sont des entrepreneurs qui analysent bien la situation et qui sont créatifs, ils n’hésitent pas à investir à nouveau. La consommation hors domicile a de beaux mois et de belles années devant elle".

#pascalpeltier #metro #produits #equipements 


Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Santé et sécurité au travail en CHR : constituer votre document unique (+ modèles)
par Carole Gayet
Services