×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Tom Meyer : avec Granite, des ambitions en or

Restauration - vendredi 30 juillet 2021 14:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Après trois années passées chez Anne-Sophie Pic, Tom Meyer, 27 ans, a rejoint le groupe Eclore de l'influent Stéphane Manigold. Le finaliste du Bocuse d'or France 2019 veut proposer une cuisine d'exception alliant luxe et convivialité. Premier coup de feu mi-septembre.



Pour cette rentrée gastronomique, la valse des ouvertures et des ambitions s’annonce dense. En plein cœur de Paris, un lieu fait déjà saliver : Granite. À la tête de cet établissement qui faisait, jadis, le bonheur de Daniel Rose (Spring), un visage déjà bien identifié, celui de Tom Meyer. Après trois belles années aux côtés d’Anne-Sophie Pic où il a pu “créer 400 plats”, le cuisinier originaire de Mirebel débarque à Paris dans la galaxie Manigold. “À 27 ans, je pense qu’il faut se lancer. J’ai acquis une certaine maturité et le projet ici me permet d’aller encore plus loin.”

 

Offrir “des expériences nouvelles”

Alors que les travaux s’étirent tout l’été, Granite prend déjà vie. Dans cette salle qui fait la part belle aux matériaux naturels et organiques (pierre, céramique, bois), une trentaine de couverts est prévu. “On a réfléchi au moindre détail et mon ambition est d’offrir à nos clients des expériences nouvelles.” Côté cuisine, Tom Meyer peut s’appuyer sur une brigade de 5 personnes déjà rôdées aux grandes tables. “Ici, le management sera participatif. Je recherche une vraie cohésion d’équipe avec un fort esprit de partage.”

Au déjeuner, une formule sera proposée à 58 €, tandis que deux menus (5 plats : 95 €, 7 plats : 125 €) révèleront la technique hors pair de ce chef exigeant et créatif. “J’ai réalisé un énorme travail de sourcing avec près de 50 producteurs que j’ai rencontrés un à un.”

Alors que l’ouverture est prévue pour la mi-septembre, la finalisation de la carte d’été et d’automne se prépare tout au long du moins d’août. “On espère ouvrir rapidement et avoir une étoile dès la première année.” Peut-être que Tourteau de Roscoff, compotée de fraise et sureau, rhubarbe croquante et huile de verveine sera au menu de cette partition culinaire ambitieuse. Les prochains mois seront denses : Tom Meyer a déjà en tête le MOF en 2022. Et une envie farouche d’aller au bout de l’aventure…

#tommeyer #granite #paris #stephaenemanigold


Stéphane POCIDALO
Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Accompagnement pour l'acquisition et la transmission
par Adeline Desthuilliers et Mahmoud Ali Khodja
Services