×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Manger au restaurant est la deuxième activité qui manque le plus aux Français

Restauration - vendredi 14 mai 2021 14:35
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      



70 % des Français disent préfèrer se rendre au restaurant plutôt que cuisiner à la maison.
© GettyImages
70 % des Français disent préfèrer se rendre au restaurant plutôt que cuisiner à la maison.

À l’aube de la réouverture au public des établissements, dont la première étape est fixée au 19 mai, The NPD Group dresse les perspectives de reprise du secteur de la restauration hors domicile. Selon sa toute dernière enquête, manger au restaurant est la deuxième activité qui manque le plus aux Français, après les voyages. 70 % préfèrent se rendre au restaurant plutôt que cuisiner à la maison, et la convivialité reste la première motivation pour renouer avec la restauration à table.

Selon The NPD Group, la reprise de la consommation sur place (en terrasse, puis en salle) devrait malgré toute être lente en raison des jauges imposées et du nombre limité de clients par table. Elle sera par ailleurs fortement dépendante de l’avancée de la vaccination. Désormais bien ancrée dans les habitudes, la vente à emporter continuera donc de jouer un rôle déterminant, aussi bien en restauration rapide qu’à table. La livraison, quant à elle, devrait ralentir dès la levée du couvre-feu et la reprise des sorties en soirée. Pour Maria Bertoch, experte foodservice chez The NPD Group, “Le contexte de réouverture est différent de celui de mai 2020. Les longs mois de fermeture ont permis au marché de s’engager vers plus de digitalisation et de vente à emporter, et de pénétrer de nouveaux espaces de vie. Cette diversification et cette agilité vont permettre au secteur de compenser les contraintes sanitaires et la capacité d’accueil limitée, qui avaient freiné la reprise estivale en 2020. Si cette réouverture est l’objet de nouveaux enjeux, les résultats de 2021 dépendront de la vitesse du retour des consommateurs et de l’inventivité de l’offre.”

#reouverture #reprise

Journal & Magazine
Services