×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Julien Médard, nouvel étoilé Michelin 2021

Restauration - lundi 29 mars 2021 12:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Au coeur du charmant village de Boulleret, Delphine et Julien Médard ont réussi à créer une adresse gastronomique unique dans le département du Cher. L'étoile décernée à l'Ardoise du marché met en lumière la cuisine d'un chef créatif et très attaché à son terroir.



Cette année 2021 ne ressemble décidément à aucune autre. Julien Médard peut en témoigner. Le 18 janvier dernier, alors que le chef est en famille, il entend son nom lors de la cérémonie virtuelle du Michelin. Une étoile est tombée. “On ne pensait pas l’avoir car nous n’avions pas été contactés !” Cette récompense n’est pourtant pas soudaine : elle est le fruit d’un investissement total de la part du couple Médard.

 

Cuisiner comme un pâtissier

Fin 2019, le restaurant s’offre un lifting complet. La salle de cette bâtisse du XIIIe siècle se pare d’un esprit plus contemporain et cosy. Le chef embauche également deux personnes supplémentaires. À 36 ans, Julien Médard peut apprécier tout le chemin parcouru. Celui qui, enfant, travaillait chaque week-end aux côtés de son père pour préparer les banquets a peaufiné un style qui lui est propre. “J’ai une sensibilité de pâtissier dans ma cuisine où tout est pesé. J’aime jouer sur les textures et concentrer les goûts dans une assiette.”

Avant d’ouvrir l’Ardoise du Marché en 2014, le cuisinier a travaillé en Alsace, terre natale de Delphine, son épouse. Après une place de second Chez Yvonne, à Strasbourg, il enfile le tablier de chef à 25 ans au restaurant Chut. “J’ai pu libérer ma créativité et élaborer une cuisine qui me ressemble.”

 

Des œufs déjà cultes

Julien en cuisine, Delphine en salle : les trois premières années sont difficiles pour le tandem. “On a tout misé sur le bouche à oreille et, même si parfois on faisait deux couverts, on a toujours su que notre travail allait payer.” Ce travail met en lumière les producteurs et les vignerons de son terroir de cœur, celui du Cher. Un plat phare symbolise la cuisine raffinée du chef, un Œuf mimosa qu’il décline au gré des saisons (caviar de Sologne, homard, truffe…). Sa recette revisitée du crottin de Chavignol et son eau de tomate acidulée a également marqué les esprits du guide Michelin.

En attendant de fêter comme il se doit cette récompense au milieu de ses clients, Julien Médard peut déjà être fier d’une chose : son restaurant est désormais l’unique étoilé du département.


Stéphane Pocidalo