×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Alexandre Lechêne, nouvel étoilé Michelin 2021

Restauration - mardi 6 avril 2021 12:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Salon-de-Provence (13) Deuxième première étoile pour Alexandre Lechêne. Mais cette fois, c'est à la Villa Salone, le restaurant dont il propriétaire avec sa femme Gleise.



C’est en association avec Philippe Véran, un chef d’entreprise et entrepreneur investisseur bien connu à Salon-de-Provence, qu’Alexandre Lechêne a ouvert, avec sa femme Gleise, la Villa Salone en décembre 2019. Objectif :  partager une cuisine authentique et proche de la nature. 

Si le chef avait déjà décroché une étoile Michelin en 2017, lorsqu’il officiait à l’Alta Peyra à Saint-Véran (Hautes-Alpes), la récompense a cette année une saveur particulière car elle le touche plus personnellement. La Villa Salone un restaurant à l’image du couple, où il reçoit un peu comme à la maison et offrent un service et une cuisine fine, élégante, authentique et locale. Alexandre et Gleise Lechêne ont appris la bonne nouvelle en famille, leurs deux enfants de 9 et 5 ans à leurs côtés, en regardant la cérémonie virtuelle des nouveaux étoilés 2021. “Ce fut une explosion de joie et une grande émotion”, se souviennent-ils. “Certes on ne travaille pas pour l’étoile, mais la gagner est une forme de reconnaissance qui nous conforte dans l’idée que nous sommes sur le bon chemin”, précise le chef qui, dès le départ, a souhaité proposer aux clients deux offres : une cuisine bistrot et une gastronomique.

 

Menu à l’aveugle et plantes sauvages

Hors temps de Covid, l’offre bistronomique est servie à midi du mardi au jeudi dans une salle dédiée à l’entrée de l’hôtel particulier qui abrite le restaurant. Quant à l’offre gastronomique, qui se décline en 3, 4 ou 6 plats, elle est proposée le soir et le dimanche midi, et laisse place à la surprise.

Depuis octobre dernier, il est possible de commander à la carte sur leur site web ou par téléphone. “On fonctionne avec un menu à l’aveugle : on présente une carte avec des ingrédients, le client nous dit ce qu’il souhaite exclure, on lui prépare un menu découverte”, explique Alexandre Lechêne, qui affectionne particulièrement les plantes sauvages et prévoit de faire appel à nouveau à l’expertise de l’ethnobotaniste François Couplan, pour approfondir ses connaissances et les intégrer dans sa cuisine aux influences désormais un peu plus méditerranéennes qu’alpines.

 

#villasalone #alexandrelechene #michelin #salondeprovence


Tiphaine Beausseron
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Recettes de chef à chef
par Marcel Mattiussi
Services