×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Claude Troisgros à la sauce italienne

Restauration - jeudi 24 janvier 2013 14:27
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Rio de Janeiro (BRESIL) Le chef français a ouvert le CT Trattorie, une adresse atypique qui mêle des influences italiennes, françaises et brésiliennes.



Thomas et Claude Troisgros.
© DR
Thomas et Claude Troisgros.

On ne présente plus Claude Troisgros au Brésil. Envoyé par Lenôtre à Rio de Janeiro en 1979, il a chamboulé la gastronomie locale en mettant au point, avec son compatriote Laurent Suaudeau, la "nouvelle cuisine franco-brésilienne". Depuis, sa notoriété n'a cessé de croître grâce à L'Olympe (son restaurant gastronomique) et ses autres établissements (CT Brasserie et CT Boucherie), son service de traiteur, ses émissions culinaires télévisées… Il y a un an, son Bistrô 66 fermait, cédant la place, quelques mois plus tard, au CT Trattorie. "Les Brésiliens aiment la nouveauté et la cuisine italienne. Or, je songeais depuis longtemps à rendre un hommage à mes racines italiennes du côté de ma mère. Cela tombait bien !", explique le chef. Il se met alors en quête des recettes de sa grand-mère italienne qui l'a en partie élevé, faisant figurer au menu les 'gnocchis de la Mémé Forte' ou encore son fameux Polpettone (pain de viande).

Plats audacieux

Le menu, concocté à quatre mains avec son fils Thomas, est un joyeux mélange d'influences, au carrefour de la France, de l'Italie et du Brésil. Outre les antispasti et les risotto, la carte comprend des plats plus audacieux : un carpaccio de pastèque, des regattoni au boeuf bourguignon, des pâtes à la carbonara agrémentées de viande séchée (typiquement brésilienne). "Ce n'est pas du classicisme italien, tout est repensé dans mon style, en y incluant notamment des produits brésiliens", précise-t-il.

Sans oublier quelques spécialités du Bistrô 66 conservées pour les clients fidèles, à l'instar des moules marinières, du poulet à la moutarde de Dijon ou du poisson à l'oseille. "Ce que je craignais, c'est que la clientèle ne comprenne pas pourquoi Claude Troisgros faisait de la cuisine italienne. Mais comme il y a un historique et qu'il s'agit d'une cuisine italienne vue par un Français installé au Brésil, c'est bien passé", se réjouit-il. Un pari réussi : tous les soirs, on fait la queue devant cet établissement de 80 couverts.

Violaine Brissart

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
E-réputation : gérer ses avis clients en ligne
par Thomas Yung
Services