Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

L'ancien temple devient un restaurant de tapas

Restauration - lundi 10 septembre 2012 09:47
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Alès (30) Ancien lieu de culte, le bâtiment a été loué à deux associés qui misent aussi sur une clientèle faite d'amateurs de danses de couple.



Christophe Clot et Thibault Lauzol ont fait d'un temple un restaurant où l'on vient aussi pur danser.
Christophe Clot et Thibault Lauzol ont fait d'un temple un restaurant où l'on vient aussi pur danser.

Pour baptiser leur établissement ouvert début septembre, Christophe Clot et Thibault Lauzol n'ont pas fait dans l'originalité : Le temple. L'ancien lieu de culte situé dans un quartier où se mêlent HLM et pavillons, était inutilisé en tant que tel depuis longtemps. Ils ont donc investi les lieux au mois d'avril dernier. Les travaux ont animé l'été des deux associés (l'un est assureur, l'autre comptable) qui se sont lancés dans cette aventure pour combler le vide qu'ils ressentaient en tant que clients. "On voulait à la fois créer un restaurant accueillant les clients de façon tardive, mais aussi permettre aux amateurs de danses de couple de bénéficier d'un espace original et convivial."

"Portions individuelles entre 4 € et 6 €"

Le restaurant occupe un tiers de l'espace, sous une mezzanine créée pour accueillir un salon. La piste de danse se situe dans le reste de la salle principale. Sur un côté, on trouve un bar et une cuisine. "Nous avons choisi de proposer une carte très complète de tapas dont les tarifs en portions individuelles varient entre 4 € et 6 €. C'est convivial et cela fixe moins l'idée d'un restaurant où l'on s'attable longuement. C'est pour cela aussi que nous avons opté pour des mange-debout et des tabourets hauts. Cela doit inciter les clients à aller danser…"

Ouvert du jeudi au samedi soir dans un premier temps, l'établissement pourrait bien, en fonction de l'intérêt suscité, ajouter le service du dimanche midi et permettre aux amateurs de rock, salsa ou swing de profiter du lieu l'après-midi. Les deux associés, sollicités en ce sens, envisagent enfin de privatiser le lieu le mercredi pour des goûters d'anniversaires au cours desquels les enfants pourraient réaliser les gâteaux avec Nathalie Clot, la responsable de la cuisine, et profiter ensuite de la piste de danse. Ce ne sont pas les idées qui manquent et ils ont foi en la singularité du lieu.

Jean Bernard

Journal & Magazine
N° 3808 -
29 septembre 2023
N° 3807 -
15 septembre 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Covid -19 : principales aides aux CHR et mesures à respecter
par la Rédaction de l'Hôtellerie-Restauration
Services