×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Les saveurs printanières se déclinent à la Forestière

Restauration - vendredi 25 mai 2012 16:03
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Saint-Germain-en-Laye (78) Créé en 1928, l'établissement est devenu une institution. Propriété de la famille Cazaudehore depuis trois générations, il n'a de cesse d'innover.



Ce printemps, Cazaudehore La Forestière, Relais & Château niché au coeur de la forêt de Saint-Germain-en-Laye (78), emmène ses clients à la découverte de saveurs printanières, au travers d'un légume emblématique de la saison. De l'entrée au dessert le pisum sativum (ou petit pois) est décliné sous différentes formes, apportant fraîcheur et nouveauté à toutes les étapes d'un repas dans le cadre d'un menu dégustation.

Façonné par le chef Grégory Balland, le petit pois est associé à des saveurs sucrées comme salée, de l'entrée constituée d'une crème de petit pois au foie gras, au dessert (une barre de chocolat blanc citronnelle et sa mousse de petit pois). Le sommelier, Grégory Lavoisier a sélectionné quatre vins pour accompagner ce menu, dont un vin chilien et un muscat de Hongrie. Les expériences internationales de Gregory Balland lui ont permis de développer une créativité culinaire qui lui permet aujourd'hui de composer un menu entier autour d'un seul produit.

"Une maison comme la nôtre a besoin de renouvellement, explique Philippe Cazaudehore, propriétaire de l'établissement. Auparavant, j'avais mis en place avec l'équipe des animations autour du vin. Les habitudes de consommation ayant profondément été modifiées, j'ai dû changer mon fusil d'épaule. Là où nous sommes installés, il est difficile de venir autrement qu'en voiture, nous avons donc développé l'événementiel afin de continuer à susciter l'intérêt des clients."

Soirées jazz et brunches

Avec ses soirées jazz, Cazaudehore La Forestière a su conserver sa clientèle et en attirer une nouvelle, grâce aux "soirées 'Jazzaudehore', entre le 15 octobre et le 1er avril, ou le brunch organisé le dimanche entre le 1er novembre et le 30 mars." Avec une capacité d'accueil de près de 200 couverts en intérieur, Cazaudehore La Forestière peut se transformer pour l'occasion en salon de réceptions. L'immense jardin comporte près de 180 couverts supplémentaires, cependant "afin de préserver nos clients et les abriter en cas d'intempéries, nous fermons la salle quand la terrasse est ouverte", nuance Philippe Cazaudehore.

Pour se maintenir au niveau de sa réputation, l'hôtel, qui compte 25 chambres et 5 suites, bénéficie d'une réfection annuelle. L'établissement propose 6 forfaits, qui permettent de bénéficier d'une soirée pour deux avec un repas. "Nous avons la chance d'avoir un patrimoine historique exceptionnel dans la région, ainsi qu'un golf à proximité de l'hôtel. Nous avons donc développé des forfaits parmi lesquels nos clients peuvent choisir une activité en dehors de l'hôtel, que ce soit, golf ou la visite d'un musée."
A. J. A.

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services