×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration Pizza

Nicolas Souillard, la trattoria dans le sang

Restauration Pizza - mercredi 25 juillet 2018 15:30
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Saint-Fons (69) À 32 ans, le restaurateur relance l'adresse familiale d'origine, un restaurant-pizzeria qu'il rebaptise La Romaine, après avoir racheté le fonds de commerce aux enchères.



La Romaine, anciennement La Nunziata, c'est une belle histoire de famille. En 1984, le restaurant-pizzeria est fondé à Saint-Fons (Rhône) par Francesco et Nunziata Casalingo, originaires du sud de l'Italie. L'affaire tourne bien, enregistrant quelque 300 couverts à l'heure du déjeuner. L'un de leurs petits-fils prendra le relais pendant douze ans. Mais en 2016, le fonds de commerce change de mains, et l'adresse sombre en quelques mois seulement. Scellée par les huissiers, elle restera fermée pendant un an et demi, jusqu'à ce que le fonds soit mis aux enchères.

Une nouvelle qui tombe à pic. Nicolas Souillard, un autre petit-fils des fondateurs, vient de quitter le camion-pizza qu'il occupait dans la zone industrielle voisine. "J'avais une terrasse de 100 couverts, ça marchait bien, mais j'étais locataire d'un bout de terrain appartenant à une usine et le propriétaire partait à la retraite. J'ai laissé le camion-pizza en septembre 2017, et au mois de mai suivant, on rouvrait La Romaine avec mon associé", raconte-t-il. Pour 31 750 €, il reprend le fonds de commerce. "On était les seuls sur le coup, sans doute parce que ce commerce est soumis à un double loyer : l'un comprend le restaurant de 70 places assises, l'autre englobe une terrasse, une salle de 100 m² et plus de 40 000 € de travaux à réaliser dedans", note-t-il.

Par tradition familiale

Pourtant, le restaurateur de 32 ans n'aura pas hésité une seconde. "J'ai l'habitude. J'ai ouvert ma première affaire - un restaurant italien - à l'âge de 21 ans, sourit ce titulaire d'un CAP de cuisine. Et puis c'est toujours ma grand-mère qui a les murs. Du coup, je lui paie un loyer, ça lui fait sa retraite. Elle a pleuré de joie quand elle a appris que je reprenais l'affaire".

Nicolas Souillard a investi dans une nouvelle décoration, "plus gaie et épurée", et remis à la carte de nombreuses spécialités à de ses grands-parents. Une recette qui, espère-t-il, lui apportera le même succès que dans les années 1980 : "Aujourd'hui, on fait entre 20 et 60 couverts par service, mais on est plutôt content. Les gens ont le sourire quand ils arrivent à la caisse, on a déjà des habitués, d'anciens clients du camion doivent venir... Dès qu'on aura le temps et les moyens, on transformera la grande salle pour y faire de l'événementiel. En plus, en septembre, un parking de 35 places sera disponible à 50 m : une excellente nouvelle !".


Violaine Brissart
Journal & Magazine
N° 3786 -
25 novembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en CHR : outils pratiques
par Jean-Claude Oulé
Services