×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Krystel Blondeau (Louvre Hotels Group) : "L'activité affaires demeure une interrogation pour 2023"

Hôtellerie - vendredi 4 novembre 2022 10:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

La directrice générale France du groupe hôtelier se félicite des bons prix moyens qui ont permis de tirer l'activité vers le haut tout au long de l'année. Malgré quelques motifs d'inquiétude pour 2023, le groupe prévoit une quarantaine d'ouvertures en France, notamment sous enseigne Kyriad Direct.



L’Hôtellerie Restauration : Pouvez-vous déjà faire un bilan de l’année 2022 ?

Krystel Blondeau : Après un premier trimestre compliqué suite à la vague Omicron , l’activité a fortement repris avec une croissance à deux chiffres par rapport à 2019, menée par l’augmentation des prix. Nous observons également la reprise des réservations le week-end concernant la clientèle individuelle, avec des changements de comportement, de type staycation et bleisure, et ce, sur toutes les catégories. Depuis le mois de septembre, la reprise se fait aussi sur le segment corporate, d’abord à Paris puis en province. En Île-de-France, les taux d’occupation sont un peu en retard.

L’activité affaires est très dépendante de la politique des entreprises en matière de frais de déplacement, en raison de l’augmentation des coûts de l’essence et des charges. Elle demeure donc une interrogation pour 2023. Toutefois, d’ici à la fin de l’année, le revenu par chambre devrait globalement égaler voire dépasser celui de 2019.

 

Qu’en est-il de vos prévisions pour 2023 ?

Il y a quelques points d’inquiétude concernant l’inflation, qui pourra avoir des effets sur la mobilité de nos clients affaires si les entreprises décident de mener des restrictions de dépenses. Au-delà du niveau de l’inflation, les prix augmenteront, certes, mais ils sont la résultante d’une demande. Il y a un moment où les prix ne pourront pas indéfiniment s’envoler,  donc nous devrons prendre de l’avance au premier trimestre 2023, notamment sur le segment affaires.

 

Vous avez lancé de nombreuses innovations technologiques. Avez-vous obtenu les résultats escomptés ?

Nous avions revu toutes nos plateformes technologiques, en commençant par nos sites internet pour faciliter la réservation et augmenter le taux de conversion. Au mois d’août, le revenu enregistré sur le site était supérieur de 85 % par rapport à 2019, et de plus de 40 % à fin septembre. En ce qui concerne le concept Smart Campanile à Lyon, qui met en avant une vingtaine de technologies différentes, les retours sont très bons. Cette offre aiguise la curiosité des clients et déclenche les réservations pour 65 % d’entre eux.

 

Avez-vous mis des mesures particulières en place en matière de recrutement ?

Nous souhaitons accompagner le collaborateur de son recrutement à son intégration, sans oublier la promotion interne pour rappeler que notre profession est véritablement un ascenseur social. Nous avons besoin de retrouver de l’attractivité dans nos métiers et de mieux communiquer. Nous accompagnons nos directeurs d’hôtels sur ce sujet et menons des actions pour développer notre marque employeur ainsi que le bien-être au travail.

 

Quels sont vos projets pour l’année prochaine ?  

En France, nous prévoyons une petite quarantaine d’ouvertures, avec une plus forte dynamique sur Kyriad Direct puisque c’est la dernière marque que nous avons lancée sur le segment 2 étoiles. Nous avons ouvert en août un Campanile à Saint-Brieuc, avec un tout nouveau concept de chambres pensé comme un studio confortable et premium. À l’international, nous connaissons une forte dynamique en Chine, où nous avons signé notre 500e hôtel sous nos marques, et en Inde.

 

#LouvreHotelsGroup #KrystelBlondeau


Roselyne Douillet
Journal & Magazine
N° 3786 -
25 novembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Spa : check-list pour ouvrir
par Perrine Edelman
Services