×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Comment faire rimer hôtellerie et écologie

Hôtellerie - jeudi 3 juin 2021 09:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

La consommation de ressources par les hôtels est importante, mais il est possible d'agir à son échelle, sans compromis sur le confort des clients. Des hôteliers parlent de leurs actions, petites ou grandes.



  • Réduire sa consommation d’énergie

 “La consommation énergétique d’un hôtel 3 étoiles représente entre 4 % et 5 % de son chiffre d’affaires par an. La réduire permet un gain réel. Par exemple, en isolant ses réseaux d’eau chaude sanitaire, un hôtel peut économiser jusqu'à 15 % d’énergie”, rappelle Karim Soleilhavoup, directeur général du groupe Logis Hôtels. Lorsqu’il a racheté l’hôtel Vaubecour, à Lyon (Rhône), Xavier Prieur a investi “dans une chaudière très performante”. Il détaille : “ J’ai aussi posé des têtes thermostatiques sur les radiateurs en fonte. Sur ce bâtiment haussmannien, j’ai installé des sur-fenêtres intérieures, pour renforcer l’isolation phonique et thermique.” Il a, en outre, opté pour un fournisseur d’électricité 100 % verte (environ 5 % plus cher) et choisi des ampoules à basse consommation. À Angers, l’enseigne de la façade de l’hôtel 21 Foch n’est éclairée qu’à la tombée de la nuit et jusqu’à minuit. Le bâtiment ancien, montrant une forte inertie thermique, est chauffé grâce à des pompes à chaleur réversibles.

 

  • Un entretien plus sain

 Pour nettoyer les espaces et les surfaces, de plus en plus d’hôteliers achètent des produits d’entretien éco-labellisés, à l’instar du Solar Hôtel à Paris.  Thomas Couet, propriétaire et directeur de l’hôtel 21 Foch, a opté pour “un nettoyage à la vapeur sèche à haute pression, à 130 °C. La machine (1 000€) n’utilise qu’un litre d’eau pour trois chambres. Si besoin, nous renforçons le ménage avec une solution vinaigrée”. Les chiffons et torchons sont lavés et réutilisés. À l’hôtel Vaubecour, l’entretien des serviettes se fait sur place. “Nous n’utilisons plus d’assouplissant et nous fabriquons notre lessive, à base de paillettes de savon”, indique Xavier Prieur. Le groupe Logis Hôtels, via sa centrale d’achat à prix négociés, proposent différentes options, tel du linge non-blanchi, ou des housses de couettes et d’oreillers en lin, qui restent élégantes sans repassage.

 

  • Économiser l’eau

Réguler le débit de l’eau des toilettes, des lavabos et des douches est facile. Xavier Prieur s’intéresse à des pommeaux de douche changeant de couleur selon le nombre de litres d’eau consommés. Thomas Couet a réduit encore la consommation d’eau avec “des douchettes ayant un débit de 5 litres par minute, soit deux fois moins qu’avant”. Et au Solar Hôtel, on récupère les eaux de pluie pour arroser les plantes.

 

  • Réduire le gaspillage alimentaire

À Paris, Lyon ou Angers, le petit-déjeuner est servi à table : pas de buffet, ni de portions individuelles. Viennoiseries et pains proviennent d’artisans-boulangers. Pour réduire encore plus le gaspillage alimentaire, l’hôtel 21 Foch propose les produits non-consommés en paniers TooGoodToGo, une application permettant de redistribuer les invendus à petit prix. Dans ses hôtels-restaurants, le groupe Logis valorise les circuits courts et les produits de saison.

 

  • Trier les déchets

Le Solar Hôtel a disposé des poubelles de tri dans les parties communes. Le personnel de l’hôtel 21 Foch trie les déchets jusque dans les chambres. “Nous recyclons beaucoup de choses : le pain dur, les vêtements oubliés… Nous réfléchissons à adopter un bac à composter proposé par la ville”, indique Thomas Couet.

 

  • Limiter le gâchis dans la salle de bains

En 2019, le groupe Logis Hôtels a décidé de supprimer les savons individuels dans la salle de bains. “ Ils sont remplacés par des éco-pompes rechargeables : c’est 6 tonnes de plastique en moins par an sur l’ensemble de nos marques. D’ici fin 2021, nous proposerons pour ces pompes des produits de soin éco-labellisés”, révèle Karim Soleilhavoup. À la réception de l’hôtel 21 Foch, les clients peuvent demander si besoin des kits (chaussons lavables, kit dentaire, kit de rasage) mais ceux-ci ne sont plus disposés dans les chambres. “Nous avons seulement laissé un petit bocal en verre avec du coton et des cotons-tiges – bientôt supprimés d’ailleurs”, souligne le directeur. Les gobelets, en verre, sont lavables et réutilisables.  

 

  • Supprimer les bouteilles d’eau

L’hôtel 21 Foch a supprimé les bouteilles en plastique dans les chambres – une économie de 2 500 bouteilles par an. Elles ont été remplacées par des flacons en verre, remplis d’eau micro-filtrée sur place par une machine spécifique (location de 200 € par mois).

#ecologie #actions #hotellerie

 


Laetitia Bonnet Mundschau
Journal & Magazine
Services