×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Comment sensibiliser ses équipes au développement durable ?

Hôtellerie - mardi 20 juin 2017 09:37
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Certains hôteliers transmettent leur engagement en faveur la protection de l'environnement à leurs salariés. Pour y parvenir, ils les forment, les informent et les récompensent.



Arnaud Herrmann, directeur du développement durable au sein du groupe AccorHotels.
Arnaud Herrmann, directeur du développement durable au sein du groupe AccorHotels.


"D'emblée, nous avons oeuvré en cohésion avec l'équipe." Nadine Witczak, directrice de l'Amiral, un hôtel deux étoiles à Nantes (Loire-Atlantique), doté des labels La Clef Verte et Ecolabel, parle de "feuille de route" distribuée au personnel. "Nous avons établi ensemble les éco-gestes applicables dans les tâches de chacun, dit-elle. À titre d'exemple, le personnel d'étage a réduit l'usage de l'eau de Javel, il veille à éteindre les lumières ou à repérer les fuites d'eau."

Des réflexes acquis grâce à des formations. "Notre veilleur de nuit a été formé à l'hygiène. Depuis, le soir, il reconditionne les produits frais", poursuit-elle. Former et informer, c'est l'une des clés pour réussir à sensibiliser une équipe à la protection de l'environnement. Avis partagé par Arnaud Herrmann, directeur du développement durable au sein du groupe AccorHotels. 

La pédagogie est d'ailleurs au coeur du programme Planet 21, mis en place par l'opérateur hôtelier pour protéger l'environnement. "Mais, aujourd'hui, il faut aller plus loin, souligne Arnaud Herrmann. Il faut créer une émulation positive, inciter le personnel à prendre lui-même des initiatives." Pour cela la newsletter hebdomadaire interne du groupe AccorHotels met en avant "la bonne pratique de la semaine". Autres temps forts : les trophées remis chaque année au personnel, dont certains saluent des initiatives prises dans le domaine du développement durable, ou encore le concours Green Stars, qui récompense un trio d'hôtels sensibles aux éco-gestes.


Une ligne supplémentaire sur le CV

À Nantes, Nadine Witczak n'est pas en reste : "Chaque année, en décembre, une prime développement durable est accordée en plus de la prime de résultat." Et ça marche : "Depuis que nous sommes impliqués dans cette démarche environnementale, nous avons amélioré notre performance globale, réduit nos coûts et optimisé la satisfaction du client", constate la directrice de l'Amiral. Quant au personnel, sa sensibilisation et sa mobilisation deviennent une valeur ajoutée. 

"Aujourd'hui, un salarié qui s'est impliqué dans le développement durable durant son parcours, c'est une ligne sur son CV. Car c'est un vrai plus en matière de ressources humaines", constate Philippe François, créateur et président d'Ecorismo. 

Nadine Witczak, pour sa part, ne se contente plus de transmettre uniquement à son équipe. Elle conseille aussi ses confrères : "Beaucoup d'hôteliers de toute la France viennent me voir. Je les reçois, car j'ai la boîte à outils dont ils ont besoin."

 

Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Spa : check-list pour ouvrir
par Perrine Edelman
Services