×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le beau printemps de Tulle

Hôtellerie - mercredi 30 mai 2012 18:36
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Tulle (19) Si l'élection de François Hollande a dopé l'activité des hôtels et restaurants de Tulle et de sa région, les professionnels misent sur cette soudaine notoriété pour conquérir une nouvelle clientèle et développer leur activité.



Philippe Aubert, directeur de l'Hotel Mercure de Tulle.
Philippe Aubert, directeur de l'Hotel Mercure de Tulle.

Il est de coutume d'affirmer que les années d'élections ne seraient pas des années fastes pour la profession. S'il l'on y ajoute une météo plus que maussade et une conjoncture en berne, tout laisse à penser que le printemps 2012 ne sera pas un grand cru pour l'hôtellerie restauration.
Toutefois, il est des localités pour lesquelles élection rime avec bénédiction. Ce fut le cas à Tulle, fief du président de la République François Hollande, qui a occupé les devants de la scène médiatique.
En effet, tous les hôtels de la ville - et ceux des alentours - affichaient complet en ces deux dimanches électoraux où plus de 580 journalistes accrédités avaient investi la préfecture de la Corrèze.
"Les 49 chambres de l'hôtel étaient occupées, se réjouissait Philippe Aubert, directeur de l'Hôtel Mercure situé au centre-ville de Tulle. Une véritable bouffée d'oxygène en ces temps difficiles."
L'onde de choc s'est propagée dans la campagne environnante. "Nous avons enregistré une hausse notable de notre fréquentation sur les deux week-end", témoigne Guy Massoubre, hôtelier à Naves, petite localité à proximité de Tulle.

Un effet d'aubaine
Côté restauration, même son de cloche. "Dans ce mois de mai morose, les restaurateurs tullistes ont bénéficié de cette niche privilégiée qu'a constituée l'élection présidentielle, explique Didier Bordas, directeur de la Taverne du sommelier. Ainsi le 6 mai, nous avons réalisé 580 couverts, dont 363 servis entre 21 heures et 1 heure du matin. Un record. De ce fait, et malgré une météo pluvieuse, nous avons enregistré une augmentation de 3 % de notre chiffre d'affaire."

Outre les bénéfices engrangés lors de ces journées historiques, Didier Bordas mise sur "une tendance globalement bonne pour cet été" : "En effet, en terme de communication et de notoriété, l'élection de François hollande représente une véritable valeur ajoutée pour la ville de Tulle et nous accueillons aujourd'hui une nouvelle clientèle qui vient déjà 'en pèlerinage' sur les terres du nouveau président. Un effet d'aubaine pour la profession qui se doit d'accueillir au mieux ces curieux venus goûter aux charmes de la vie corrézienne."

D'ici là, on se prépare car le président de la République revient sur ses terres le 8 et 9 juin prochains et les 10 et 17 juin seront à nouveau des dimanches d'élection. Même si l'effervescence sera moindre qu'au mois de mai, voilà de quoi prolonger le beau printemps de Tulle.
Fabrice Varieras

Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Vins au restaurant
par Paul Brunet
Services