×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Gestion et marketing

#Coronavirus : une sortie de crise très progressive

Gestion et marketing - vendredi 24 avril 2020 11:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Paris (75) Les restaurants seront parmi les derniers commerces à rouvrir leurs portes. Si la saison estivale ne sera pas aussi bonne que celle de 2019, les fêtes de fin d'année devraient en revanche attirer les clients. Explications avec Bernard Boutboul, président du cabinet Gira.





Les restaurateurs doivent garder le moral.” C’est le message optimiste que souhaite faire passer Bernard Boutboul. Le fondateur et président du cabinet Gira parle d’une sortie de crise “certaine”, mais “progressive”. Celle-ci devrait s’étaler jusqu’à la fin de cet été. Un été 2020, où hôtels et restaurants risquent de ne pas être autant remplis que durant l’été 2019. En revanche, la relance se fera vraiment ressentir à la rentrée de septembre, “puis la courbe ascendante sera très claire jusqu’en décembre“, prévoit Bernard Boutboul.

S’il ne nous arrive rien d’ici à la fin 2020, les Français ne feront pas l’impasse, à Noël, sur l’esprit de fête, les cadeaux, la nourriture et le bien manger.” Le consultant s’attend à “un excellent dernier trimestre, à condition d’innover dès aujourd’hui”. Comment s’y prendre ? “Avec de nouvelles cartes, de nouvelles façons de proposer les produits, mais aussi une politique d’achat tournée vers le local, le raisonné, afin de sécuriser le consommateur.”

#BernardBoutboul #gira #coronavirus


Anne Eveillard
Journal & Magazine
Services