Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Jean-François Roth : "Nous amorçons un virage stratégique pour développer la Fnapeetht"

Formation - Écoles - mardi 20 août 2019 11:53
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Paris (75) Rentrée chargée pour la Fédération nationale des associations de parents d'élèves de l'enseignement technique hôtelier et touristique (Fnapeetht). Son président, Jean-François Roth, souhaite mobiliser les parents pour garantir les meilleures conditions possibles de travail pour les élèves.



En octobre, Jean-François Roth procèdera au renouvellement des membres des associations de parents d'élèves affiliées à la Fnapeetht, qu'il préside.
© DR
En octobre, Jean-François Roth procèdera au renouvellement des membres des associations de parents d'élèves affiliées à la Fnapeetht, qu'il préside.

L'Hôtellerie Restauration : Comment appréhendez-vous cette rentrée 2019-2020 à la Fnapeetht ?

Jean-François Roth : En premier lieu, nous allons aider nos associations de parents d’élèves (APE), sur le terrain, à se mobiliser pour que cette rentrée se passe dans les meilleures conditions possibles, à la fois pour les élèves et leurs parents. Puis, en octobre, nous procèderons au renouvellement des membres de ces APE et, à l’issue de cette période d’élection, nous organiserons des assemblées générales locales.

À l’issue de ces élections, comment comptez-vous procéder pour créer une nouvelle dynamique au sein de ces APE   ?

En novembre, nous comptons organiser en Île-de-France une rencontre d’une journée entre tous les nouveaux élus. Ce sera l’occasion de faire le point sur les besoins des APE et de définir un cadre pour une série d’actions à venir. Nous voulons également former, informer, insuffler quelques pistes de réflexion aux nouveaux présidents de ces APE et, enfin, dresser un bilan de cette rentrée 2019-2020.

Quels sont actuellement les thèmes sur lesquels planche la Fnapeetht ?

Au niveau national, nous observons de près la mise en œuvre de la réforme des classes de seconde bac pro, qui permet aux élèves d’acquérir un savoir en cuisine, mais aussi en hôtellerie. Pour les jeunes, c’est bien, car ils voient plusieurs métiers. Mais pour les parents, c’est un coût financier conséquent, car il faut acheter à la fois un trousseau de cuisine et un autre dédié au service. Nous devons rester vigilants sur ce point et voir si les parents payent tout ou si l’État propose une aide.

Par ailleurs, au niveau régional, nous avons constaté que la Nouvelle Aquitaine, notamment, propose désormais la gratuité des livres pour cette rentrée 2019. Dans l’absolu, c’est une bonne initiative. Mais, une fois qu’elle est mise en place, on constate une déshérence des APE, qui se vident de leurs représentants. Et pour cause : d’aucuns partent du principe qu’ils n’ont plus de raison de se mobiliser. Or, il n’en est rien. La gratuité des manuels scolaires n’est pas la seule cause pour laquelle les parents doivent s’impliquer. En nous battant, en faisant entendre notre voix, nous avons pu, par exemple, maintenir un accès à internet pour les jeunes dans un lycée.

Quand aura lieu votre prochaine assemblée générale et quel en sera le dossier prioritaire  ?

Notre prochaine assemblée générale est prévue en mars 2020 à Nice (Alpes-Maritimes). Ce sera l’occasion d’amorcer un virage stratégique pour développer la Fnapeetht, qui souffre d’une perte d’adhérents. Actuellement, une douzaine de lycées sont regroupés sous l’égide de notre fédération, mais nous voulons aller plus loin et augmenter ce nombre d’établissements. Dans le même temps, nous souhaitons développer des partenariats, par exemple avec l’Association française des lycées d'hôtellerie et de tourisme (Aflyht) ou encore avec l'Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih). Nous voulons tenter ce type de rapprochements, pour rayonner davantage. 

#Fnapeetht #


Anne Eveillard