×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

La région académique Normandie, l'Umih et le Fafih réfléchissent comment mieux orienter les jeunes

Formation - Écoles - lundi 24 juillet 2017 15:24
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :


Mobilisation des professionnels normand et de l'Education nationale contre le décrochage des jeunes.
Mobilisation des professionnels normand et de l'Education nationale contre le décrochage des jeunes.

Le sujet est récurrent, connu, déploré : comment mieux accompagner les jeunes dans leur orientation et mieux les informer sur la réalité des métiers ? Le recteur de l'Académie de Caen et de la région académique Normandie, Denis Rolland, a répondu à l'invitation de Roger Bellier, président de la Commission paritaire et de l'Umih 61, qui souhaite qu'une réflexion efficace soit engagée : pour lui,  « il est nécessaire et impératif de faire évoluer les choses afin d'éviter tout décrochage potentiel ou prévisible ». A l'ordre du jour de cette rencontre : la construction et la mise en place du rédeau Référents Formation, une communication commune à destination des proviseurs, chefs d'établissements et professeurs principaux, mais aussi les Olympiades des Métiers, un challenge auquel pourraient assister les collégiens qui découvriraient les métiers en compétition. Parmi les constats, le peu de résultats apportés par les stages en entreprise en 3ème qui « relèvent souvent de reproductions sociales dues aux connaissances familiales » et n'apportent pas une réelle découverte d'un métier ou secteur. Pourquoi ne pas favoriser des visio-conférences qui pourraient permettre davantage d'échanges avec des acteurs motivés dans la transmission de leur métier ? Parmi les pistes encore, pourquoi ne pas étendre le dispositif Entreprendre pour apprendre, soutenu par l'industrie et qui va se déployer au collège, au monde du CHR ? L'organisation d'une journée banalisée en collège en contact direct avec les professionnels (de différentes branches) a aussi été évoquée, tout comme la Journée de solidarité organisée en Normandie avec la banque alimentaire et les CHR qui pourrait être associée à une représentation de lycéens en option musique ou théâtre. Le principe, une nouvelle fois, mettre les jeunes en relation directe et concrète avec la réalité du circuit CHR, dans toute sa diversité.

Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Vins au restaurant
par Paul Brunet
Services