Actualités
Accueil > Actualités > Équipements et nouvelles technologies

Covid-19 : comment bien ventiler un restaurant ou un espace clos ?

Équipements et nouvelles technologies - mercredi 29 juillet 2020 16:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

En pleine pandémie de Covid-19, les restaurants tâchent de s'adapter, pour diminuer notamment le risque de contamination par l'air. De fait, des solutions existent pour assurer le renouvellement d'air dans les espaces clos, réduisant ainsi les risques de transmission. Mais comment ça marche ? Réponse avec un spécialiste en génie climatique.



Pour des raisons de climat, de bruit, de sécurité ou de configuration, il n’est pas toujours possible d’ouvrir en grand les portes et fenêtres d’un établissement. Afin de suppléer au manque de renouvellement naturel de l’air, une solution mécanique peut prendre le relais, pour opérer un renouvellement continu de l’air (à ne pas confondre avec la recirculation d'air).


De quoi s’agit-il ? 

Une solution mécanique (ou système mécanique) comprend notamment : des grilles de ventilation en façade, un caisson de ventilation, aussi appelé ‘centrale de traitement d’air’ (composé généralement de ventilateurs et de filtres, ainsi que d’une batterie de préchauffage d’air, qui chauffe l’air quand il fait froid), un système de conduit d’air (ou gaines), des pièges à son (équipement qui limite les nuisances sonores générées par les ventilateurs), et des diffuseurs d’air (bouches de soufflage et d’extraction d’air).


Comment ça marche ?

Le système mécanique permet de faire entrer l’air de l’extérieur via l’une des grilles installées sur la façade. Il filtre ensuite l’air, le préchauffe (si besoin), puis le diffuse à l’intérieur du restaurant. En parallèle, le caisson extrait simultanément l’air vicié, et le rejette à l’extérieur via une autre grille. Cette double opération permet un renouvellement d’air continu au sein d’un espace clos.


Quel système de ventilation prévoir ?

La conception d’un système de ventilation adapté dépendra à la fois de la taille du restaurant (ou de la pièce), de sa configuration (agencement, hauteur sous plafond, etc.), mais aussi du budget d’investissement prévu. Si l’on choisit par exemple de faire installer un système de soufflage et d’extraction d’air au-dessus de chaque table, cela coûtera davantage qu’un système général de soufflage et d’extraction d’air. Par ailleurs, si la première option est plus efficace que la seconde, elle ne peut pas être installée dans tous les espaces, leur configuration ne le permettant pas toujours. Quant à la taille des caissons et des gaines, elle variera également ; selon qu’il faut amener beaucoup d’air neuf ou non, que l’espace est grand ou petit, etc.

Dans le cas des restaurants déjà équipés de systèmes de ventilation, il est conseillé de faire nettoyer ces installations, et de changer les filtres (qu’il faut renouveler périodiquement).

Comment mettre en place le système de ventilation ?

Faites inspecter les lieux par un bureau d’ingénierie, ou par un architecte (qui se chargera de trouver pour vous le bureau d’ingénierie adéquat). Ensemble, ils établiront la marche à suivre, afin de définir l’endroit où installer le système de ventilation dans la salle, s’il faut procéder à des ouvertures sur la façade (pour la prise d’air neuf, et pour le rejet de l’air vicié), comment minimiser le bruit en salle, comment contrôler les mouvements d'air pour éviter que la contamination ne se propage, etc. 


Combien ça coûte ?

C’est là la grande inconnue, les chiffres étant variables. Le coût dépend en effet du site lui-même, de sa taille, de sa complexité, des solutions à mettre en place, du type de gaines, s'il faut quelque chose de design (ce qui nécessite d'embaucher aussi un architecte), etc. En ce qui concerne les frais de maintenance, prévoyez une augmentation de la note d’électricité, ainsi que le coût du changement des filtres.

S’il s’agit d’un vieil établissement

Pour ventiler un espace ancien, le protocole reste le même. Toutefois, dans le cas où le bâtiment serait protégé par le patrimoine, adressez-vous à un architecte spécialisé, ou bien à la Direction régionale des affaires culturelles (voir à ce sujet notre article dédié à la transformation des bâtiments historiques en hôtel/restaurant).

 

Cet article a été fait en consultation avec Fadi Chlela, docteur ingénieur en génie climatique et spécialiste de la conception des bâtiments écoresponsables.

 

#Ventilation #Coronavirus


Anastasia Chelini

Pour aller plus loin, voir également le site d'information Énergie+, développé par la Faculté d'architecture, d’ingénierie architecturale et d’urbanisme (LOCI) de Louvain (UCL). Disponible sur http://www.energieplus-lesite.be 

 

Journal & Magazine
Services