×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Café - Bar - Discothèque

Cuillier, de la torréfaction à la pause détente

Café - Bar - Discothèque - lundi 22 février 2016 15:59
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


16,50 grammes de café par tasse, 27 à 30 secondes d'extraction et 32 cl de boisson : c'est la recette du café version Cuillier, qui développe des établissements sous enseigne où il fait bon flâner. La thématique ?  Les cafés de spécialité qui sont, selon la définition de la SCAE (Specialty Coffee Association of Europe),  « des boissons haut de gamme à base de café auxquelles le consommateur, dans un marché précis et à un temps donné, attribue une qualité unique, un goût et un caractère disctincs et supérieurs comparé à une boisson ordinaire à base de café. Cette boisson est issue de cafés cultivés dans des zones précises et en répondant aux standards les plus exigeants en matière de production, de traitement, de torréfaction, de conservation et de préparation ». L'atmosphère de ces coffee shop, nouvelle génération, a été confiée à Valérie Mazerat. Le premier café/boutique, Cuillier Abesses, a ouvert au 19 rue Yvonne Le Tac, dans le XVIIIème arrondissement. L'architecte a travaillé sur les notions à la fois de convivialité et de tranquillité : une imposante façade/vitrine qui incite les passants à entrer, un comptoir de 5 mètres entièrement réalisé en acier galvanisé, un ensemble de meubles en noyer et teck recyclé et de longues banquettes recouvertes de coussins en lin. Le consommateur a le choix entre s'installer le temps d'un petit noir ou plus longuement, seul ou à plusieurs… Une deuxième adresse, Cuillier Grenelle, a vu le jour Rive Gauche, face au Musée Maillol, 68, rue de Grenelle, dans le VIIème arrondissement. « Le bois ultra présent se décline en chêne pour le sol et en teck recyclé pour les tablettes et le plan de travail. On retrouve aussi le comptoir et l'arrière comptoir en acier galvanisé » signatures désormais des intérieurs Cuillier. A l'offre café, à consommer sur place ou à acheter en sachets de 250 g, s'ajoutent d'autres boissons et du snacking allant de la soupe du jour au cake, madeleine ou financier…

* Un lieu de dégustation et de vente, dans cet esprit, existait déjà au sein de Lafayette Gourmet (Cuillier Opéra) avant Cuillier Abesses.


Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3764 -
21 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Communication digitale : web, mobile et réseaux
par Vanessa Guerrier-Buisine
Services