Transmission douce chez les Coussau

Magescq (40) Le Landais Jean Coussau, doublement étoilé du Relais de la Poste, prépare la passation de son institution familiale à sa nièce, Clémentine. Tout est rodé.

Publié le 31 octobre 2023 à 10:30

Il est l’un des chefs cuisiniers les plus capés de France, arborant ses deux étoiles Michelin depuis 52 ans. Jean Coussau, à la tête du Relais de la Poste à Magescq, dans le sud des Landes, est une figure de la cuisine régionale, connu pour ses plats du terroir impeccablement exécutés tels que le foie gras poêlé. Face à ce monument de la cuisine landaise, sa nièce Clémentine, 37 ans, tente aujourd’hui de se faire un prénom. Elle se destine depuis dix ans à prendre sa suite, depuis qu’elle a rejoint le restaurant familial après avoir fait ses classes à l’Institut Paul Bocuse à Lyon, chez Juan Mari et Elena Arzac, Régis Marcon, Eric Pras... Ce sera certainement pour l’année prochaine, assure Jean Coussau. “Je vais avoir 75 ans et physiquement je ne vais peut être plus pouvoir tenir longtemps”, concède le chef. “Il ne s’économise pas beaucoup, il ne peut pas  lâcher”, ajoute en rigolant Clémentine. Chez les Coussau, tout s’écrit en famille depuis trois générations. Le grand-père, Bernard, fut ici le premier à y travailler le foie gras ; Jean Coussau a ensuite appris dix-huit ans aux côtés de son père, avant de racheter l’affaire dix ans avant le départ de son père, avec son frère, Jacques, chef de salle et sommelier au Relais. Une transmission déjà réalisée en douceur qui se répète aujourd’hui avec le passage du flambeau à Clémentine, la fille de Jacques.

 

Un gestion de “bon père de famille”

Administrativement c’est assez simple, nous avons toujours le même avocat fiscaliste, et avec mon frère nous sommes d’accord pour transmettre à Clémentine. Je n’ai pas d’enfants. Cela se fera avec des parts de donation, de rachat sur trésoreries, nous sommes en plein dedans”, explique Jean Coussau. “L’idée principale est de savoir si on veut privilégier son propre intérêt ou celui du restaurant. Moi je recherche la pérennité de l’établissement.” Le Relais de la Poste, 70 couverts du mercredi au dimanche midis et soirs, est aussi membre des Relais & Château et se complète par l’Auberge du Quillier, totalisant 66 employés à l’année. L’ensemble est géré “en bon père de famille”, la transmission à Clémentine s’annonce facile. “Nous sommes à l’aise sur la trésorerie, les bénéfices ont toujours été réinvestis dans l’hôtel et le restaurant, le matériel acheté est de qualité et durable.” “C’est un très bon financier, il est aussi doué en Bourse”, acquiesce  Clémentine. Jean assure qu’il continuera de prodiguer ses conseils de bon gestionnaire à sa nièce. La stabilité de l’établissement concerne également le personnel, “qui se sent bien ici à Magescq avec la qualité de vie”, assure Jean Coussau. Une donnée qui facilitera la reprise pour Clémentine, entourée d’une brigade solide.

 

“Nous ne voulons pas bousculer notre clientèle fidèle”

Dans la cuisine, la transmission se prépare également en douceur. Les deux chefs se répartissent la direction de la cuisine et de ses 21 employés dont 4 en pâtisserie. “C’est reposant de diriger à deux, assure Clémentine, chacun a sa partie.” Les plats sont composés à quatre mains. Petit à petit, la carte évolue, sous l’influence de la cheffe. “Je cuisine plus de légumes et les sauces sont allégées.” Le plat signature de la maison, le foie gras poêlé aux raisins, ne sera pas touché, ainsi que les gibiers et la sole au cèpes. “On ne change pas pour changer, ici c’est l’arrivage qui commande notre cuisine de produits et de saison. En plus de nos deux menus à 130 et 170 €, nous conservons aussi une carte avec 17 plats. Nous ne voulons pas bousculer notre clientèle fidèle (la plupart des clients l’embrassent ici). Il est important de la conserver tout en allant chercher les plus jeunes.” Jean Coussau ne compte pas changer une recette qui fonctionne depuis plus de cinquante ans. Et Clémentine l’a bien en tête pour la suite.

 

#Cousseau# #RelaisDeLaPoste#


Photo

Publié par Aurélie DUNOUAU



Commentaires
Photo
dunouau serge

jeudi 2 novembre 2023

trés bel article d'un grand chef landais fidèle à ses origines et aux traditions
Photo
Richard Laurent

jeudi 2 novembre 2023

quelle plume cette landaise...article passionnant 👍

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Serveur H/F

93 - ROSNY SOUS BOIS

Le Koya recrute des serveurs pour l'ouverture de son nouveau établissement. Restaurant bistronomique situé sur la commune de Rosny sous bois. Nous recherchons des personnes motivés avec une relation client et un savoir faire pour ce poste. Numéro pour nous contacter : 07 56 80 56 16

Posté le 13 avril 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

85 - BREM SUR MER

Restaurant Les Genets,1 étoile au guide Michelin,situé sur le litoral Vendéen, recherche, H/F: Second de cuisine ou Chef de partie cuisine et Pâtissier à partir de Mars-Avril. Poste évolutif.Cdd ou Cdi. Possibilité de logement sur place. Capacité de 26 Couverts. Salaire selon expérience. 2.5 jours d

Modifié le 13 avril 2024

Chef de rang H/F

75 - PARIS 06

Le Nesle, brasserie traditionnelle française, recherche une/une CHEF DE RANG afin d'accompagner son développement Une maitrise de l'anglais est demandée car quartier très touristique - Plusieurs postes disponibles. Mail: brasserienesle@gmail.com - Tél : 01.46.34.85.19.

Posté le 12 avril 2024