Grèves et manifestations : les CHR souffrent et les syndicats sonnent l'alarme

Entre manifestations, grèves des transports et des éboueurs, insécurité et incivilités, la fréquentation des hôtels et des restaurants est en chute libre dans les villes. L'Umih et le GHR réagissent.

Publié le 24 mars 2023 à 15:53

Jeudi soir, nous avons dû fermer les bars et les restaurants du quartier Bouffay, lieu de concentration des casseurs à Nantes”, raconte Catherine Quérard. La vice-présidente du GHR, également hôtelière-restauratrice, s’inquiète : “À Nantes, nous observons des baisses de 15 à 50 % du chiffre d’affaires dans les CHR.” Rien ne va plus. En plus des PGE à rembourser, de l’inflation galopante sur les produits alimentaires et l’énergie, viennent s’ajouter les grèves et manifestations à répétition des opposants à la réforme des retraites. Transports à l’arrêt ou presque, poubelles qui s’accumulent et saccages dans les rues en marge des manifestations, tout impacte l’activité des hôteliers comme celle des restaurateurs. “Dans les restaurants, à Paris et dans les grandes villes, la baisse d’activité est de l’ordre de 25 %”, estime Pascal Mousset, président du GHR Paris IDF. Et cela s’aggrave dans les quartiers où le ramassage des ordures n’a plus lieu et ceux à proximité des gares, où les voyageurs ne sont plus au rendez-vous : là, le GHR parle d’une chute de l’activité qui peut atteindre les 50 % les jours de grèves et de manifestations. À cela s’ajoutent les établissements qui jalonnent les parcours des casseurs : dans la capitale, les lieux de restauration situés dans les zones de violences enregistrent “une baisse du chiffre d’affaires qui va de 50 à 80 %, voire 100 %”, a indiqué Didier Chenet, président du GHR, sur l’antenne de France Info le 24 mars.

“Nos entreprises sont prises au piège”

Autre constat : les blocages sur les routes et la pénurie de carburant limitent les déplacements, en particulier à l’heure du déjeuner, d’où des restaurants désertés notamment au Havre (Seine-Maritime), à Nantes, Rennes (Ille-et-Vilaine) ou encore Angoulême (Charente). Quant à Fabienne Ardouin, présidente en charge de l’hôtellerie au GHR, elle constate “des réservations anormalement faibles à Paris pour les prochaines semaines”. Même scénario du côté de Catherine Quérard : “Sur la côte Atlantique, les annulations de séjours se multiplient pour les vacances de Pâques.”

Nous sommes dans une situation de tension très forte pour nos entreprises, qui subissent très directement le contrecoup des tensions sociales dans le pays”, souligne pour sa part Thierry Marx. Le président confédéral de l’Umih parle d’une “situation sociale et économique très dégradée sur l’ensemble du territoire - blocages, violences, poubelles pas ramassées… -, qui nous empêche d’exercer notre activité. Nos entreprises sont prises au piège d’une contestation sociale alors qu’elles sont dans une situation d’extrême fragilité économique”, dit-il encore. En effet, certains indépendants en sont déjà à puiser dans leur trésorerie, confirme Catherine Quérard. De son côté, Didier Chenet vient de demander à la Première ministre, Élisabeth Borne, de faire enlever les tonnes de déchets qui jonchent les trottoirs des villes, assurer la mobilité de tous et protéger les personnes comme les établissements de toute dégradation. Car il y a urgence : selon le GHR, Paris enregistre une baisse de 20 à 30 % de réservations de la clientèle étrangère dans les hôtels et de 15 % pour les séminaires.

 

#grèves# Manifestation UMIH #GHR#


Photo

Publié par Anne EVEILLARD



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de rang H/F

13 - MARSEILLE 01

CHEF DE RANG (h/f) Midi Midi Groupe est un groupe d'hôtellerie restauration né à Arles en 2023. Le groupe a pour vocation la création, l'acquisition ou la reprise d'adresses à taille humaine, défendant l'excellence en terme d'emplacements, de service, et de personnel. Le bien-être du salarié

Posté le 28 mai 2024

Barman(maid)

13 - MARSEILLE 01

BARMAN h/f Midi Midi Groupe est un groupe d'hôtellerie restauration né à Arles en 2023. Le groupe a pour vocation la création, l'acquisition ou la reprise d'adresses à taille humaine, défendant l'excellence en terme d'emplacements, de service, et de personnel. Le bien-être du salarié est la p

Posté le 28 mai 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

83 - HYERES

Restaurant Ile-de-PORT-CROS (83 Var) recherche, CDD jusqu'au fin octobre: SECOND DE CUISINE (H/F) expérimenté(e)s. Logés, nourris, blanchis. CV: sun-exploitation@wanadoo.fr No.156F0634

Posté le 28 mai 2024