Gerald Krischek (Prince de Galles) : "Nous avons cherché à nous différencier"

Paris L'hôtel 5 étoiles, situé dans le triangle d'or parisien, a inauguré en début d'année son nouveau restaurant, avec Akira Back aux commandes. Un changement de stratégie après le départ de Stéphanie Le Quellec. Rencontre avec Gerald Krischek, le directeur de l'établissement.

Publié le 10 juin 2022 à 12:05

L’Hôtellerie Restauration : Vous avez inauguré en début d’année une nouvelle table au sein du Prince de Galles. Quelles ont été les grandes lignes du projet ?

Gerald Krischek : Depuis janvier dernier, l’hôtel accueille un nouveau restaurant, en effet. Baptisé Akira Back, il propose une offre japonaise expérientielle. Avec ce restaurant, nous ne recherchons pas l’étoile mais l’excellence et la satisfaction client. Nous avons voulu créer un concept vivant et contemporain, avec une ambiance qui correspond aux nouvelles attentes des clients et qui s’intègre bien dans notre concept d’hôtel de luxe et avant-gardiste. Aujourd’hui, l’ambiance qu’offre un restaurant est tout aussi importante que la nourriture. Les gens sortent moins et cherchent une ambiance particulière pendant leur dîner.

 

Pouvez-vous nous présenter le chef Akira Back ?

Akira Back est un chef né en Corée du Sud. Il a d’abord été snowboardeur. Après une blessure grave, il a appris l’art du sushi avec un sushiman. Il avait déjà une affinité avec la cuisine asiatique, européenne et américaine. Aujourd’hui, il propose une cuisine japonaise moderne et raffinée, aux influences internationales. Pour notre restaurant, il a nommé Ryan Cho en tant que chef exécutif. Ce qui nous permet d’avoir une réalisation précise de sa carte - qui est la même partout dans le monde -, avec des produits provenant majoritairement de France. Le chef passe lui-même également beaucoup de temps ici. Parmi ses plats phare, on retrouve par exemple ses pizzas au thon ou aux champignons eringi. Avec le restaurant du Prince de Galles, Akira Back signe sa première ouverture en Europe, mais il est déjà à la tête d’une vingtaine de restaurants dans le monde.

 

Après le départ de la chef deux étoiles Stéphanie Le Quellec, vous n’avez pas rouvert de table gastronomique. Pourquoi ?

Nous avons constaté que la majorité des établissements de luxe qui nous entourent étaient comme nous, à proposer un restaurant gastronomique. Après le départ de la chef Stéphanie Le Quellec, nous avons cherché à nous différencier. Pour avoir du succès, il faut soit être le meilleur, soit proposer une offre différente. Avec ce nouveau restaurant nous sommes capables d’attirer une clientèle d’autres palaces, car notre offre est complémentaire.

 

Vous dirigez cet établissement depuis sept ans. Quelle est votre vision du marché actuel ?

Je suis arrivé en 2015, et je peux dire que le marché a beaucoup évolué depuis. On a connu le terrorisme, les gilets jaunes, le covid et maintenant la guerre en Ukraine. Je suis très heureux de constater que le business est revenu. Paris est vraiment à la mode. Les différents marchés sont globalement revenus. On le constate un peu partout, il y a beaucoup de touristes. C’est très encourageant. J’ai bon espoir que Paris repartira fort dans les années à venir.

#AkiraBack# prince de galles #GeraldKrischek#


Photo

Publié par Romy CARRERE



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Commis Pâtissier H/F

35 - RENNES

Le Balthazar Hôtel & Spa, MGallery Hôtel Collection 5*, idéalement situé en centre-ville de Rennes (35), recrute pour son restaurant La Table de Balthazar, un(e) Commis(e) de cuisine pâtisserie H/F en CDI. Rattaché(e) au Chef de La Table de Balthazar, et en lien avec la Cheffe Pâtissière, au sein

Posté le 19 avril 2024

Chef de partie H/F

20 - PORTO VECCHIO

URGENT le CAFÉ LA MARINE en CORSE du SUD recrute, H/F: 1 CHEF DE PARTIE poste logé/nourri, repos, bon salaire. 1 CHEF de PARTIE PÂTISSERIE poste logé/nourri, repos, bon salaire. 1 GRILLADIN poste logé/nourri, repos, bon salaire. Tous les postes sont à pourvoir rapidement et nécessitent de l'expérie

Posté le 19 avril 2024

Cuisinier H/F

Suisse

Le Carré Brasserie belge à Vevey (Suisse) recrute immédiatement 2 CUISINIER(E)S pour la saison d'été. Possibilité de contrat à long terme par la suite. Profil souhaité: dynamique, expérimenté, flexible, esprit d'équipe. 2 jours de repos consécutifs, ambiance sympa, non logé.

Posté le 19 avril 2024