Du tac au tac avec… Georges Blanc

Vonnas (01) Avec trois étoiles au guide Michelin depuis 1981 et 150 ans d’existence, le restaurant Georges Blanc s’impose parmi les monuments de la cuisine française. Fervent défenseur de son terroir bressan, le président - à titre bénévole - du Comité interprofessionnel de la volaille de Bresse, se veut le véritable ambassadeur de sa région et fait rayonner ses produits d’exception à travers le monde.

Publié le 22 février 2024 à 10:15

L’Hôtellerie Restauration : Avez-vous toujours su que vous seriez cuisinier ?

Georges Blanc : Pas du tout, je rêvais d’aviation, comme de nombreux adolescents, mais j’étais daltonien ! Je suis sorti major de ma promotion à l’école hôtelière et la véritable passion est née pour moi à mon retour dans l’affaire familiale, où je suis devenu le chef d’orchestre.

 

Quel est l’importance de la transmission pour vous ?

Elle est naturelle et primordiale dans une maison de 150 ans qui a vu passer trois générations avant mon fils et moi. Transmettre, c’est garder et protéger la sensibilité d’une offre émotionnelle et le succès. La transmission est la garante d’une expérience festive et émouvante pour nos clients de génération en génération. Faire de son métier un plaisir, c’est pouvoir embellir son avenir.

 

Le plus important pour une cuisine durable ?

Être proche des producteurs et travailler avec eux. En tant que président du Comité interprofessionnel de la volaille de Bresse, je pense que la qualité des produits de nos terroir est décisive.

 

L’équipement dont vous ne pourriez pas vous passer en cuisine ?

Le fouet. Sans les sauces, leur profondeur, leurs goûts, leur assaisonnement parfaitement ajusté, les assiettes ne seraient pas émouvantes.

 

Un plat signature ?

Toute la volaille de Bresse, avec laquelle j’ai un engagement fort. Le meilleur de la volaille, un produit qui ne subit pas les interdits à travers le monde, au cœur d’une cuisine universelle et sans limites, qui se trouve en perpétuelle évolution.

 

La meilleure façon d’être un bon manager ?

Être à l’écoute, ne pas pédaler à côté du vélo ! Savoir et comprendre ce que les équipes, tout comme les clients, attendent de vous. L’exemplarité et le respect sont également élémentaires.

 

Êtes-vous proche de la nature ?

Bien sûr. J’ai écrit une vingtaine de livres dont La nature dans l’assiette, un best-seller. Je vis près de mes éleveurs, je suis fier d’être leur président et leur ambassadeur. J’habite près d’une rivière, j’ai besoin de la nature et de mon bocage Bressan pour me ressourcer.

 

Plutôt chasse, pêche ou cueillette ?

J’ai été chasseur et pêcheur.

 

Une ville de cœur ?

Plutôt une région : la Bresse.

Trois produits de base pour un menu ?

De la volaille, du beurre ou de la crème de Bresse et du vin pour une sauce.

 

Combien de jours de repos hebdomadaire pour vous et vos équipes ?

On a sept services par semaine du jeudi au dimanche, le rythme de travail est donc intense. En début de semaine, il m’arrive de prendre un peu de repos mais je suis là tous les matins à 7 heures.

 

Un vin d’anthologie ?

Pour avoir une vie bien accomplie, paraît-il, il faut avoir écrit un livre et planté une vigne. Je l’ai fait au début des années 1980, au Domaine d’Azenay, où nous produisons un chardonnay au sud de la Bourgogne.

 

La meilleure chose que vous ayez goûtée ?

Je n’ai pas de souvenir précis mais plutôt des émotions liées à cela. Un accomplissement sensoriel, car j’ai goûté des milliers de plats. Quand un client nous confie qu’un plat est la meilleure chose qu’il ait goûtée, c’est le plus beau compliment que l’on puisse nous faire.

 

Votre plus belle réalisation ?

Mes trois étoiles au guide Michelin depuis le 3 mars 1981, jour de l’anniversaire de l’un de mes fils. Les meilleures performances sont celles qui durent.

 

Un rêve pour le futur ?

Fêter nos 100 ans de présence au guide Michelin depuis notre première étoile en 1929.

 


Publié par Julie GARNIER



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de partie H/F

97 - ST PIERRE

St-Pierre-et-Miquelon, Brasserie, pizzeria 'Feu de Braise' (www.feudebraise.com) recherche Commis(e) de Cuisine, chef(fe) de partie et serveur(se) , 169h/mois (pointeuse) nourri, possibilité de logement, passeport obligatoire, 6 ans d'expérience minimum, poste à pourvoir mi avril. Salaire motivant s

Posté le 18 avril 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

Suisse

LA MAISON DE MONTAGNE DE BRETAYE Restaurant de montagne proposant des spécialités suisses et des mets de brasserie situé au cœur de la station de ski de Villars-sur-Ollon. L'établissement est idéalement situé avec une vue panoramique sur les dents du midi et le Mont Blanc. L'Ambiance est décont

Posté le 17 avril 2024

Chef de partie H/F

74 - VEYRIER DU LAC

Restaurant au bord du Lac d'Annecy. Venez renforcer notre équipe pour la saison d'été du 1/05 au 15/10. Cuisine soignée de produits frais. Etablissement fermé le lundi. Salaire selon expérience. Possibilité de logement. Envoyer CV à : rodolphe.evain@bleu-1801.fr Tél. : 06 68 44 93 33

Posté le 17 avril 2024