Coronavirus : l'essentiel à savoir (20 mars)

Chaque jour, suivez les dernières actualités liées au coronavirus sur notre fil d'actualité et dans la newsletter quotidienne. Voici une liste de l'essentiel à savoir, comme les demandes de report de cotisations à l'Urssaf, de délai de paiement des impôts... Cette page sera actualisée au fur et à mesure des décisions gouvernementales.

Publié le 22 mars 2020 à 11:33
  • Check-list des choses à faire

- Demander un report des cotisations à l’Urssaf
Auprès de l’Urssaf, vous pouvez opter pour un report de l’ensemble des cotisations ou régler les cotisations salariales. Vous pouvez aussi échelonner le règlement des cotisations patronales, comme habituellement.

- Demander un délai de paiement des impôts directs
Les entreprises peuvent demander un report de tout impôt direct, notamment l’impôt sur les sociétés, CFE et CVAE, mais pas de la TVA. Il est accordé pour une durée de trois mois sur simple demande de la part de l’entreprise, sans justificatif. L’entreprise doit faire sa demande auprès du centre des impôts dont elle dépend.

- Faire une demande de chômage partiel
L’employeur doit effectuer une demande préalable d’autorisation d’activité partielle auprès de l’unité départementale de la Direccte dont relève géographiquement son établissement. La demande d’activité partielle est obligatoirement effectuée de façon dématérialisée sur le site dédié : https://activitepartielle.emploi.gouv.fr
Le ministère du Travail a annoncé dans un communiqué que les entreprises bénéficiaient d’un délai de 30 jours pour déposer leur demande, avec effet rétroactif, en raison d’un afflux exceptionnel qui rend le site inaccessible pour de nombreuses d'entre elles.

- Indemnisation
Le Gouvernement a mis en place un fonds de solidarité pour les petites entreprises. Les entreprises qui ont l’obligation de fermer, comme les restaurants, peuvent bénéficier d’une aide de 1 500 € versée sur simple déclaration à la Direction générale des finances publiques (DGfIP). Cette aide pourra être augmentée en cas de très grosses difficultés pouvant conduire à la faillite de l’entreprise. Mais dans ce cas le montant de l’aide est apprécié au cas par cas. Ce fonds doit d'abord être voté jeudi prochain par le parlement. Parallèlement, la DGFIP est en train de travailler sur un système simple qui devrait être mis en place dans 15 jours.

- Numéro vert pour les entreprises (en service à partir du 23 mars)
Pour aider les entreprises à mettre en place les mesures de soutien annoncées par le gouvernement : les administrateurs et mandataires judiciaires se mobilisent avec le Ministère de l’Economie et des Finances et mettent en place un numéro vert gratuit 0 800 94 25 64 à partir de lundi 23 mars.

 

  • Les dernières actualités

Les hôtels réquisitionnés
Les hôtels, comme les taxis, pourront être réquisitionnés pour soutenir le personnel soignant. Le GNI et l'Umih sont en train de recenser les établissements volontaires. Le président de l'hôtellerie française de l'Umih et de l'Umih 69  a fait ce point ce mercredi 18 mars : "Nous sommes prêts à recevoir le personnel soignant mais aussi l’armée, tous ceux qui seraient délocalisés. En revanche, l’Umih demande que les établissements concernés deviennent aussi prioritaires pour les masques, le gel et les gants, car ils ne doivent pas devenir des lieux de circulation du virus et c’est aussi nécessaire pour protéger les équipes qui seront sur place. Nous avons 106 bureaux départementaux qui sont en train de faire l’inventaire des établissements volontaires. Nous en avons déjà recensé 22 dans le Rhône sur les 220 que compte le département".

Report des factures d’eau et d’électricité
Ce dispositif ne concerne que les petites entreprises et pas les particuliers. Bercy est en négociation avec Engie pour le report des factures de gaz.

Les loyers
Le report des loyers a été négocié avec les grands bailleurs, notamment pour les commerces situés dans les centres commerciaux, lesquels sont dispensés de payer leur loyer pour l’instant. En revanche, le ministre a refusé le report de tous les loyers, afin de ne pas pénaliser les bailleurs avec une petite retraite, pour qui cela représente un complément de revenus. Le médiateur des entreprises pourra trancher sur les cas litigieux en matière de baux commerciaux et de loyers.

Zéro recette, zéro dépense
Le ministre a insisté sur le principe du ‘zéro recette, zéro dépense’, avec le non-versement des charges fiscales et sociales, et a annoncé des négociations avec les assureurs et bailleurs. Le report des factures se fera sur demande des petites entreprises à leur fournisseur.

Non-respect des règles de confinement : amende de 135 euros
Depuis le mardi 17 mars à midi et au moins pour une période minimum de 15 jours dans un premier temps il faut "limiter au maximum ses contacts au-delà du foyer". Autrement dit, seuls doivent demeurer les trajets nécessaires. Ceux-ci sont désormais passibles d'une amende de 135 €.
Pour les salariés dont la présence est indispensable sur le lieu de travail (personnel médical, de sécurité, certaines industries...) qui doivent se déplacer jusqu'à leur lieu de travail, quel que soit le mode de déplacement (transport en commun ou véhicule personnel), il faut remplir un formulaire téléchargeable de déclaration (justificatif de déplacement professionnel) qu’il faudra montrer aux force de l’ordre en cas de contrôle.

Assurances
"Les assureurs prennent l'engagement de conserver en garantie les contrats des entreprises en difficulté en cas de retard de paiement suite à la pandémie", annonce la Fédération Française de l'Assurance ce jeudi 19 mars. "Cette mesure de solidarité concrète permettra aux professionnels les plus touchés de poursuivre leur activité en restant couverts pour leurs risques assurés", résume Florence Lustman, présidente de la FFA. 

La réforme de l'assurance chômage est reportée au 1er septembre 2020
La ministre du Travail a annoncé lundi 16 mars 2020 que l'entrée en vigueur de la réforme du mode de calcul de l'allocation chômage, prévue au 1er avril 2020, est reportée au 1er septembre 2020 compte tenu du contexte d'épidémie coronavirus.
Un décret, en cours de publication, devrait acter de ce report.

Chômage partiel, Bruno Le Maire annonce :
"C’est la première fois qu’un tel dispositif de chômage partiel est instauré en France : 100 % du chômage partiel sera pris en charge jusqu’à 4,5 SMIC. C’est le dispositif le plus généreux d’Europe. 
Le coût sera de 8,5 milliards d’euros pour deux mois à partir de mars.
Avec cette mesure, nous avons un impératif : protéger les compétences et les savoir-faire des salariés qui font la force de l’économie française.
Aucun licenciement ne doit avoir lieu.
Licencier aujourd’hui reviendrait à ralentir, demain, le rebond de notre économie".
L'indemnisation : 100 % pour les salariés au SMIC, puis 84 % du net (ou 70 % du brut) pour les salariés rémunérés jusqu'à 4,5 SMIC. 

Michelin 2021
Les restaurants sont fermés. Les inspecteurs du guide Michelin ne peuvent donc pas s'y rendre. Gwendal Poullennec, directeur international du guide Michelin, a adressé un message de soutien aux professionnels et les rassure pour le prochain millésime.

------------------

Nos équipes restent mobilisées pour vous tenir informés. Vous pouvez accéder à tous nos services, nous poser vos questions et nous laisser vos commentaires.
Pour vous accompagner au mieux, les articles et les questions-réponses de SOS Experts sont désormais accessibles à tous.
• Suivez l’actualité en temps réel sur www.lhotellerie-restauration.fr/hashtag/Coronavirus et sur nos réseaux sociaux
• Retrouvez une synthèse dans notre newsletter quotidienne (inscription gratuite)

Covid19 



Commentaires
Photo
Gerald Laviron

vendredi 20 mars 2020

Bonjour, l'aide promise sera accordée si baisse de 70% du CA, soit. Mais en fermant +2 semaines sur les 4 de mars, je serai probablement proche de 60/65% de baisse maximum, ce qui est déjà très important mais insuffisant pour espérer toucher quelque chose du gouvernement ?... Nous sommes encore oubliés, qui va payer mes traites, mes crédits,etc..? ?.. Quelle tristesse pour entrepreneuriat..Bon courage
Photo
Pierrot PRUGNIERES

lundi 23 mars 2020

Bonjour,
Arrêt travail/maladie
Qu'en est il pour les personnes ayant une maladie chronique,
les trois jours de carence s'applique t'il?
sont elles payé à 100% sur la durée de l'arrêt?
Merci de votre retour et préservé vous.
Photo
Romy CARRERE

mercredi 25 mars 2020

Bonjour Gerald. Si vous êtes un établissement ayant été contraint de fermer suite à l'arrêté de fermeture, vous avez automatiquement le droit à cette aide.
Photo
Romy CARRERE

mercredi 25 mars 2020

Bonjour Pierrot. Depuis le 15 mars, les jours de carence sont pris en charge. Bien à vous
Photo
Gerald Laviron

mercredi 25 mars 2020

Merci, je vais faire une demande. On verra bien. Cdlt.
Photo
Pascale CARBILLET

dimanche 29 mars 2020

En réponse à Gérald :
La mobilisation de l?Etat à hauteur de 300 milliards d?euros et de Bpifrance pour garantir des lignes de trésorerie bancaires dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l?épidémie Les mesures de soutien aux entreprises :
Le gouvernement a prévu une série de mesures afin d?aider les entreprises à passer ce cap difficile.
Des délais de paiement d?échéances sociales et/ou fiscales (URSSAF, impôts) : en savoir plus.
Dans les situations les plus difficiles, des remises d?impôts directs pouvant être décidées dans le cadre d'un examen individualisé des demandes
L?aide de 1 500 ? pour toutes les petites entreprises, les indépendants, et les microentreprises grâce au fonds de solidarité, qui peut être complété par une aide de la région pouvant aller jusqu?à 2000 ?. Sont éligibles les TPE qui subissent une fermeture administrative ou qui connaissent une perte de chiffre d'affaires de plus de 70% au mois de mars 2020 par rapport au mois de mars 2019.
, représentant 3 mois de chiffre d?affaires
Un soutien de l?Etat et de la Banque de France (médiation du crédit) pour négocier avec sa banque un rééchelonnement des crédits bancaires
Le maintien de l'emploi dans les entreprises par le dispositif de chômage partiel simplifié et renforcé
L'appui au traitement d?un conflit avec des clients ou fournisseurs par le Médiateur des entreprises
Pour plus d"information :
https://www.entreprises.gouv.fr/coronavirus-des-mesures-pour-entreprises-francaises-impactees

Photo
Pascale CARBILLET

dimanche 29 mars 2020

En réponse à Pierrot :
Le délai de carence de 3 jours pour le versement des indemnités journalières de sécurité sociale et le délai de 7 jours pour le complément de salaire versé par l’employeur a été supprimé mais uniquement pour les arrêts de travail liés à une mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile liée à l’épidémie du covid-19. Cette suppression du délai de carence ne s’applique pas pour l’instant à tous les arrêts de travail.

Quant à l’ordonnance du 25 mars 2020 adapte temporairement les conditions et modalités d’attribution de l’indemnité complémentaire versée par l’employeur en cas d’arrêt de travail (ord. 2020-322, art. 1er).
Jusqu’au 31 août 2020, les salariés en arrêt de travail peuvent bénéficier de l’indemnité complémentaire « employeur » sans avoir à remplir la condition d’ancienneté minimale de 1 an dans l’entreprise.
En outre, l’ordonnance prévoit qu’un décret peut aménager les délais et les modalités de versement de l’indemnité complémentaire « employeur » pendant la période allant jusqu’au 31 août 2020. En clair, il faut attendre ce décret afin de savoir s’il supprimera le délai de carence de 7 jours pour tous les arrêts de travail.

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de cuisine H/F

75 - PARIS 18

Ecole de cuisine en Anglais cherche formateur (trice) en cuisine cours EN ANGLAIS, Travail agréable a pourvoir au plus vite, bon salaire, fermeture samedi soir, dim et lundi , pas de coupures sauf rares exceptions Experience cuisine française, sens de l´humour et bon Anglais indispensable

Posté le 21 avril 2024

Cuisinier H/F

73 - PRALOGNAN LA VANOISE

Saison été 2024-2025 Cuisinier H/F en coupure nourri logé T3 village équipé vue dégagée 2 repos/hebdo(1 jour fixe) bon revenu, venez partager et développer votre expérience avec nous: 06 16 15 42 77-restaurant pizzeria LA RIPAILLE à très vite

Posté le 21 avril 2024

Pâtissier H/F

75 - PARIS 09

Chef Glacier Junior (H/F) disponible début mai. Responsable de la préparation des glaces et sorbets selon des recettes établies (Formation prévue). Respect des normes d'hygiène et maintien d'un environnement de travail propre et bien rangé. Conseil / service client si besoin Tel : 06 17 19 63 05

Posté le 21 avril 2024