Assurance chômage : l'U2P soutient la réforme dans ses grandes lignes

Publié le 04 novembre 2019 à 17:55

Pour l’Union des entreprises de proximité (U2P) « deux chiffres illustrent la nécessité de réformer l’assurance-chômage : au cours du premier semestre 2019, 18% des entreprises de l’artisanat, du commerce de proximité et des professions libérales ont embauché (en hausse de deux points par rapport à 2018), tandis que 30% d’entre elles ont fait face à des difficultés de recrutement (en hausse de 7 points par rapport à 2018). Cette situation prouve, s’il en était besoin, qu’il est urgent d’agir pour mettre en adéquation l’offre et la demande d’emploi. Alors que certaines organisations défendent le statut quo pour sauvegarder un des régimes d’assurance-chômage les plus protecteurs du monde occidental, l’U2P soutient au contraire la réforme gouvernementale dans ses grandes lignes. En effet, il est indispensable d’accélérer la formation des chômeurs afin d’améliorer leur employabilité. Le PIC - Plan d’investissement dans les compétences - répond à cette priorité. De surcroît, il est prévu qu’une partie des ressources consacrées par l’UNEDIC à Pôle Emploi seront fléchées vers les plus petites entreprises, une mesure d’autant plus opportune que ce sont ces TPE-PME qui ont le plus besoin d’accompagnement en matière de recrutement. Par ailleurs, la révision des conditions d’accès à l’assurance-chômage est de nature à inciter à une reprise d’emploi plus rapide, sachant que plus la période de chômage est longue, plus les chances de retrouver un emploi s’éloignent. En outre, cette mesure doit assurer l’équilibre financier du régime, sachant qu’en parallèle de nouveaux droits seront ouverts pour un certain nombre de travailleurs indépendants et de salariés démissionnaires ». L’organisation regrette en revanche « l’instauration d’un malus sur les cotisations patronales d’assurance-chômage des entreprises de plus de 10 salariés qui ont régulièrement recours à des CDD plutôt qu’à des CDI. Nombre d’emplois sont par nature de courte durée et dissuader d’embaucher avec ce type de contrat risque tout simplement de freiner la création d’emploi ».

#AssuranceChômage# U2P #EntreprisesDeProximité# Formation #PIC# bonus malus



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de rang H/F

21 - CHASSAGNE MONTRACHET

Restaurant PROSPER situé au milieu des vignes du Château de Saint Aubin (21), restaurant bistronomique recherche un/e chef de rang et un serveur/se . Poste de saisonnier à pourvoir à partir d'Avril. En collaboration étroite avec le responsable de salle, vous travaillerez dans une petite structure

Posté le 29 février 2024

Commis de cuisine H/F

21 - CHASSAGNE MONTRACHET

Restaurant Prosper situé au Chateau de saint Aubin (21), restaurant gastronomique Recherche un/e Commis de cuisine. Poste en CDD a pourvoir en avril. En collaboration étroite avec les chefs, vous travaillerez dans une petite structure familiale attachée aux valeurs humaines et à l'amour du travail

Posté le 29 février 2024

Chef de partie H/F

21 - CHASSAGNE MONTRACHET

Restaurant Prosper situé au Chateau de saint Aubin (21), restaurant gastronomique Recherche un/e Chef(fe) de partie en cuisine. Poste en CDD a pourvoir en avril. En collaboration étroite avec les chefs, vous travaillerez dans une petite structure familiale attachée aux valeurs humaines et à l'amou

Posté le 29 février 2024