×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Paris : Le ministre du travail en visite au CFA Médéric

Vie professionnelle - jeudi 17 novembre 2022 17:19
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Dans le cadre de la 26ème édition de la semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées qui se déroule du 14 au 20 novembre, Olivier Dussopt ministre du travail s'est rendu mercredi 16 novembre au Centre de formation des apprentis Médéric à Paris qui est très engagé dans l'intégration d'apprentis en situation de handicap.



Le CFA Médéric, c’est plus de 800 apprentis en formation, essentiellement en CAP, Bac pro et BTS, en cuisine, hôtellerie, pâtisserie, service traiteur, bar et sommellerie, ainsi que les métiers de l’alimentation avec la poissonnerie, la fromagerie-crémerie et primeur. Mais c’est aussi 100 jeunes en situation de handicap en formation classique du CAP au BTS et une dizaine de jeunes en formation passerelle handicap.

L’intégration d’apprentis en situation de handicap est une priorité pour Médéric : insérer ces jeunes dans la société par l’apprentissage d’un métier, tout en sensibilisant formateurs, apprentis et entreprises à leur inclusion.

Le ministère du travail est aussi mobilisé sur ce sujet, et profite de cette semaine européenne pour l’emploi des handicapés pour sensibiliser les employeurs à l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. « Le taux de chômage des personnes en situation de handicap a effectivement diminué de 6 points ces 5 dernières années, de 13% à 19%, mais il reste le double de l’ensemble de la population active » déclare Olivier Dussopt, ministre du travail est venu rencontrer au CFA Médéric, des apprentis et formateurs du CFA ainsi que des représentants d’entreprises partenaires qui emploient des jeunes en situation de handicap, comme le Groupe Yannick Alleno, le Fouquet’s, et le Biscornu entreprise adaptée fondée par Olivier Tran.

Il faut changer le regard sur le handicap

Le vivier de main d’œuvre que représente les salariés en situation de handicap pourrait être une réponse à la pénurie de personnel à laquelle sont confrontés les employeurs du secteur de l’Hôtellerie-restauration. « Nos clients sont aussi aujourd’hui en quête de sens et souhaite des établissements porteurs de valeur » précise Didier Chenet président du GNI et du CFA Médéric.

Pour favoriser l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap, le ministre du travail rappelle qu’il faut agir sur plusieurs leviers rajoute le ministre. Renforcer la formation qui doit être accessible à tous les publics. Les jeunes du CFA Médéric, comme Meriem Dehimi et Victoria Cacciottolo sont en première année de la passerelle handicap service en restaurant et passent deux jours de formation au CFA et deux jours en entreprise : le ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes pour Meriem et le ministère du travail pour Victoria, ainsi qu’une journée en parcours scolaire dans une école de rattachement. Quant à Warren Loubidika, il prépare un titre professionnel serveur au restaurant et effectue sa pratique au ministère du travail. Beaucoup de ces jeunes sont en formation dans les ministères du gouvernement, grâce à Claude Bluzet, formateur de service en salle, maître d’hôtel retraité de Matignon qui a rejoint le CFA mais gardé des contacts avec les intendants des ministères.

Olivier Dussopt reconnait aussi qu’il faut simplifier les démarches pour les employeurs comme pour les demandeurs d’emploi et faire évoluer le regard de la société, et celui des employeurs, publics comme privés, car il y a encore trop de préjugés et d’idées reçues. Il faut donc faire un travail de sensibilisation et la preuve par l’exemple. Les jeunes présents qui ont échangé avec le ministre, comme Walid Sadozaï ancien élève de la passerelle handicap option cuisine et Mickaël Souid ancien élève de la passerelle handicap option service en restaurant, titulaires d’un CDI, ont montré leur enthousiasme à travailler au sein du groupe Yannick Alleno,

Quant aux aides pour recruter une personne en situation de handicap, elles sont là pour aider les entreprises, mais elles ne doivent pas être la motivation première de l’employeur. « Si vous décidez de recruter une personne en situation de handicap, c’est avec le cœur que vous devez le faire » conclu Jean-François Tostivint, directeur du CFA Médéric.


Pascale Carbillet
Journal & Magazine
N° 3786 -
25 novembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR (+ modèles de contrats et fiches de paie)
par Pascale Carbillet
Services