×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

L'été va être chaud pour la profession, édito du journal du 22 juillet

Vie professionnelle - mardi 19 juillet 2022 14:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :




Quand vient l’heure des vacances pour la grande majorité des Français (55 % d’entre eux ont l’intention de partir cet été, selon un sondage Ifop), c’est celle de la haute saison qui débute pour les professionnels du tourisme. Une saison particulière cette année, puisqu’après deux ans de pandémie et de restrictions dues au Covid-19, les touristes - notamment internationaux - sont enfin de retour ! Une bonne nouvelle malheureusement ternie par la pénurie de main-d’œuvre qui frappe le secteur depuis plusieurs mois et qui risque d’avoir un impact sur la rentabilité des établissements saisonniers. Une bonne nouvelle également ternie par les incendies qui ravagent une partie du pays.

Encore une fois, il va falloir s’adapter, faire preuve d’ingéniosité, choses que la profession sait faire depuis toujours. Certains ont décidé de réduire les amplitudes horaires ou le nombre de tables, d’autres ferment un peu plus tôt que d’habitude. D’autres encore font travailler leurs enfants dans l’entreprise familiale ou sollicitent l’aide d’un jeune. Attention néanmoins, ce type de recrutement est bien encadré, surtout quand il s’agit d’un mineur. Enfin, c’est peut-être l’occasion de revoir son organisation… vos collaborateurs ont certainement des idées à vous proposer. Voyons les choses du bon côté : l’été sera beau et les clients seront au rendez-vous.

#edito #attractivite 

Romy Carrere

Journal & Magazine
N° 3782 -
30 septembre 2022
N° 3781 -
16 septembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en fiches pratiques
par Jean-Philippe Barret et Eric Le Bouvier
Services