×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

GNC et SNRTC : "Les négociations doivent rester dans un cadre collectif"

Vie professionnelle - mercredi 6 octobre 2021 12:02
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Les organisations représentatives d'employeurs des chaines hôtelières (GNC) et des chaines de restauration (SNRTC) regrettent les propos de Thierry Grégoire, porte-parole de la négociation sociale et président de la branche des saisonniers au sein de l'UMIH, diffusées dans la presse le 5 octobre.



"Les négociations doivent rester dans un cadre collectif". C'est le titre du communiqué de presse diffusé par les deux organisations d'employeurs, des chaînes hôtelières (GNC) et des chaînes de restauration (SNRTC), ce mercredi 6 octobre, suite aux annonces de Thierry Grégoire, porte-parole de la négociation sociale, au sein du syndicat de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH). Pour eux, "À l’heure de la sortie de crise, et alors que l’agenda économique laisse place à l’agenda social, il est indispensable que les questions cruciales d’attractivité de nos métiers continuent d’être traitées de façon collective et dans un cadre paritaire".

>> Lire ici l'article Thierry Grégoire (Umih) propose une augmentation des salaires de 9 % dans les CHR


"Le secteur de l’hôtellerie-restauration connait des difficultés durables d’attractivité, qui sont particulièrement aigües en cette période de reprise de l’activité. Les organisations professionnelles du secteur se sont engagées, en concertation avec le Ministère du Travail, à améliorer les salaires et les conditions de travail au sein de la branche HCR, dans un cadre défini de négociation entre partenaires sociaux. C’est pourquoi les organisations représentatives d’employeurs des chaines hôtelières (GNC) et des chaines de restauration (SNRTC) regrettent l’absence de concertation qui a mené à des initiatives individuelles, qui ne reflètent pas l’ensemble des problématiques auxquelles la profession est confrontée", indique le communiqué.

Les deux organisations cherchent, au-delà de la question des salaires, à travailler "sur d'autres leviers pour valoriser des métiers
de la branche". Des réflexions autour de la qualité de vie au travail des salariés par exemple ont déjà été menées. 

#GNC #SNRTC #JeanVirgileCrance #HerveDijols

Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Accompagnement pour l'acquisition et la transmission
par Adeline Desthuilliers et Mahmoud Ali Khodja
Services