×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

"Augmenter les salaires, oui mais...", édito du journal du 15 octobre

Vie professionnelle - mardi 12 octobre 2021 09:39
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :




Depuis plusieurs semaines, on entend parler de revalorisation des salaires dans l’hôtellerie-restauration. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, y est même allée de sa sortie, le 17 septembre dernier, lors d’une conférence avec les différents partenaires sociaux (lire ici l’article).

S’il est évident que le secteur ne peut plus garder une grille des salaires dans laquelle cinq échelons ont été rattrapés par le taux minimum du Smic, il n’en reste pas moins que ce n’est pas l’unique levier à actionner pour attirer et fidéliser ses collaborateurs. S’engager dans une augmentation des salaires de 9 %, comme l’a promis l’Umih, part d’un bon sentiment (on peut toujours discuter des chiffres), mais est-ce la seule attente de la part des salariés ? L'ambiance, la convivialité, le souci du bien être, l'épanouissement, l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle sont autant d’éléments qui peuvent permettre d’attirer et de conserver son personnel. Car pour faire revenir ceux qui ont quitté le secteur, il va falloir être imaginatif, se réinventer. Mais par la force des choses, en intégrant de plus en plus dans les équipes du personnel venu de tous horizons, une mise à plat est annoncée.

>> Lire aussi
Comment adapter le modèle économique de la restauration à une hausse des salaires
"Le monde d'après se fait attendre", édito du journal du 17 septembre 

#Edito 


Romy Carrere
Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Hygiène & HACCP : le minimum pour être prêt pour un contrôle
par Dominique Voisin
Services