×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Bruno Le Maire détaille la fin du "quoi qu'il en coûte"

Vie professionnelle - lundi 30 août 2021 15:04
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Paris (75) Le ministre de l'Économie vient d'annoncer la suppression du fonds de solidarité pour les entreprises au 30 septembre 2021. Il mise désormais sur un soutien ciblé et sur mesure, avec un dispositif de prise en charge des coûts fixes.



 

Ce lundi 30 août, les représentants des secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, du tourisme ou encore de l’événementiel, ont été reçus à Bercy. À l’issue d’une matinée d’échanges, destinée à faire un point sur la situation économique et l’accompagnement de l’État, le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance a annoncé la mise en œuvre de nouvelles dispositions. “À partir du moment où l’économie française tourne à 99 % de ses capacités, nous devons sortir du quoi qu’il en coûte”, a expliqué Bruno Le Maire. Il a également rappelé que s’il y avait jusqu’à 500 000 demandes d’indemnisation au titre du fonds de solidarité au plus haut de la crise sanitaire, celles-ci n’ont pas dépassé les 50 000 en juillet dernier.

Dans ce contexte, le locataire de Bercy prolonge, jusqu’à la fin septembre 2021, une indemnisation à hauteur de 20 % de la perte du chiffre d’affaires, à condition de réaliser au moins 15 % de son CA habituel, afin d’éviter tout effet d’aubaine et d’inciter les établissements à ne pas rester fermés. Les d’Outre-mer échappent à ces nouvelles règles, car encore soumis à des fermetures administratives. Ils continuent donc de bénéficier de l’intégralité du fonds de solidarité pour les entreprises.

 

>> Lire l'intégralité de l'article : Suppression du fonds de solidarité le 30 septembre sur le SOS Experts 'Covid -19 : principales aides aux CHR et mesures à respecter'

>> Pour ce qui est des règles du chômage partiel, cliquez ici

#BrunoLeMaire #ElisabethBorne #fondsdesolidarite #PassSanitaire


Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce : création, achat, reprise et vente
par Maître Sophie Petroussenko
Services