×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Troubles de l'odorat et olfactifs liés au Covid-19 : les oenologues réclament la reconnaissance handicap professionnel

Vie professionnelle - mercredi 28 juillet 2021 15:30
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


© GettyImages


Des œnologues, des professionnels du vin et des métiers de bouche sont directement impactés par la perte de goût et d’odorat liée à la Covid 19. Dès la fin du premier confinement, les Œnologues de France, association présidée par Didier Fages, ont lancé une enquête, en liaison avec des médecins et ORL, sur l’impact de cette perte de goût et d’odorat dans l’exercice de leur métier.  Les résultats de l’enquête sont accablants rappellent les Œnologues de France : parmi les professionnels touchés par la maladie, près de 70% ont perdu l’odorat et/ou le goût. Ces troubles olfactifs ont affecté leur vie professionnelle dans 38% des cas. De plus, des cas d’anosmie de longue durée commencent à être identifiés, qui pourraient entraîner un risque d’anosmie définitive. Pour faire face à cette situation, et dans la continuité de la mise en place d’actions de long terme pour mieux comprendre, traiter et affronter l’anosmie (perte odorat) et l’agueusie (perte du goût) au sein de la profession, les Œnologues de France ont décidé d’interpeller une nouvelle fois le Gouvernement au travers d’une lettre ouverte avec l’appui du Syndicat National des médecins ORL et plusieurs associations. Cette lettre ouverte est cosignée par :

  • L’Union des Œnologues de France
  • L’Union de la Sommellerie Française
  • Les Toques Françaises
  • Les Maîtres Cuisiniers de France
  • Les Meilleurs Ouvriers de France
  • La Confédération des Boulangers-Pâtissiers
  • L’Association Anosmie.org
  • Syndicat National des Médecins spécialisés en ORL et chirurgie cervico-faciale
  • Association Française de Rhinologie

Retrouvez  « La Lettre ouverte pour la reconnaissance des troubles de l’odorat et du goût comme handicap professionnel » en cliquant ICI.

#oeunologue #covid19 #didierfages #anosmie #agueusie

Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Inspirations et tendances culinaires
par Tiphaine Campet
Services