×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Comment et pourquoi se préparer dès maintenant à un retour à la normale : l'accueil

Vie professionnelle - mardi 19 janvier 2021 09:30
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Pour Christopher Terleski, président fondateur de la société C.H.R Conseils et Formations et auteur du SOS Experts 'Gagner en rentabilité en améliorant sa marge brute', les professionnels doivent anticiper l'activité qui sera la leur à la réouverture. Celui-ci a établi un mode d'emploi qui s'articule autour de quatre axes : qualité et nouvelles prestation, accueil, visibilité et gestion. Chapitre 2 : l'accueil. (Retrouvez les liens des textes déjà publiés en bas de page)



Christopher Terleski.
Christopher Terleski.

L'accueil

Pierre angulaire du métier, l’importance de l’accueil va s’accroitre avec le déconfinement : le client aura besoin de se sentir choyé, au cœur de la prestation. La motivation des équipes lors de la reprise va être d’ailleurs essentielle, il va falloir qu’elles puissent comprendre les enjeux et la part qu’elles représentent dans l’équation en organisant, par exemple, une petite formation sur site. Le dynamisme de l’exploitation sera un facteur important. Idéalement, il faudrait insuffler l’enthousiasme nécessaire sans le moindre regard dans le rétroviseur.

L'outil : Le client va avoir besoin de retrouver son restaurant ‘en pleine forme physiquement’. Malheureusement, il est difficile d’envisager des travaux, faute de trésorerie ou de financements potentiels. Il faut profiter de la période pour regarder autrement son établissement, voir ce qui peut être amélioré par ses propres moyens : petites réparations, coup de peinture, rafraichissement de la décoration… Il faut faire en sorte que le client perçoive cette évolution qui doit être positive.

Les offres : La mise en place de promotions, de packages ou encore d’offres thématisées s’impose. Les consommateurs sont demandeurs d’offres nouvelles et variées. Les offres attirent mais il faut, en revanche, éviter les propositions ‘suicidaires’ comme 2 repas pour le prix d’1. En divisant le prix du menu par deux, l’attractivité est certes garantie mais elle va massacrer dans le même temps le peu de marge nécessaire à la pérennité de l’entreprise. Un chiffre d’affaires, c’est un peu comme du cholestérol, il y a du bon et du mauvais. Il faut éviter de travailler plus pour gagner moins, les temps sont déjà assez difficiles. Pour mieux comprendre cette analyse sur la marge, rendez-vous dans le blog…. La capacité de l’exploitant à renforcer sa personnalité à travers une offre globale adaptée sera déterminante lors de la reprise.

 

#christopherterleski #reprise #vae #livraison #qualite #activite #reouverture #cafes #restaurants #accueil

 

 

 

 


Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Vins au restaurant
par Paul Brunet
Services